Méta Analyse :Les mesures de confinements n’ont que très peu, effet sur la mortalité au Covid-19

« Qui est stupide maintenant ? » : suite à l’étude Hopkins, Tomi Lahren atomise les « enfermistes »

Publié le 13/02/2022 à 18:07

Tomi Lahren, présentatrice sur Fox News.Share to FacebookFacebookShare to MessengerMessengerShare to TwitterTwitterShare to TelegramTelegramShare to WhatsAppWhatsAppShare to Plus d’options…

Plus d’options…81

Auteur(s): FranceSoir

« Les mesures de confinements ont eu peu, voire aucun effet sur la mortalité au Covid-19 ». Telle est la conclusion d’une méta-analyse issue de la prestigieuse université Johns Hopkins, reprise en fanfare par la présentatrice Tomi Lahren le 4 février sur Fox Nation, la plateforme payante de streaming de la chaîne Fox News.

« C’est presque comme si certains d’entre nous ne l’avaient jamais dit depuis le premier jour, et ce, pendant deux années », fait-elle remarquer à l’adresse de l’ensemble de la presse grand public.

https://app.videas.fr/embed/cadab8b8-b760-437b-93a2-a1c8043a44da/

Voir aussi : Les mesures de confinement n’ont eu aucun effet sur la mortalité Covid, d’après l’Université Hopkins

Un constat qui fait écho à l’analyse sur le confinement produite par Xavier Azalbert (directeur de la publication de FranceSoir) et le Dr Gérard Delépine (chirurgien oncologue et statisticien), publiée en juin 2020, qualifiée par « le Monde » de « pamphlet sans demi-mesure« . 

Forte de la justesse de ses positions, l’animatrice lâche : « Eh bien, qui est stupide maintenant ? » ajoutant : « À quelques exceptions près, toutes les soi-disant théories de la conspiration que nous avons pointées du doigt dès le début de cette affaire, se sont réalisées. »

Si elle se satisfait de la sortie de cette étude, Tomi Lahren martèle qu’il n’était pas nécessaire d’attendre sa publication pour deviner que ces restrictions sanitaires, attentatoires aux libertés et aux droits fondamentaux, étaient inefficaces. Et de s’interroger : « Maintenant que nous avons cette étude et des preuves concrètes et solides, est-ce que Fauci, le CDC, les covidistes, qui remettent légitimement en question le narratif officiel, vont faire demi-tour ? » avant de demander : « Où sont leurs excuses publiques ? ».

Par ailleurs, ayant évoqué le coût social et économique désastreux de la politique sanitaire mis en lumière par le travail de l’université Johns Hopkins, elle ne cache pas son inquiétude quant aux études qui seront publiées à l’avenir sur les conséquences néfastes de cette politique sanitaire sur la santé publique. Une diatribe qui a aussi été l’occasion de mettre l’accent sur le non-respect de ces mesures par les mêmes qui en faisaient l’apologie.

Ces propos font écho à celui de l’Américain Damani Felder, qui estimait que les politiques de restriction ne revêtaient aucune visée sanitaire mais, en réalité, constituaient un effort du gouvernement pour instaurer progressivement un système de contrôle social au moyen d’un discours de banalisation.

Auteur(s): FranceSoir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s