La mort d’Hérode, la Clé pour connaître l’année de naissance de Jésus

Par le Dr. Fred Baltz ; 31 Décembre, 2021 | Source Evidence

Herod the Great sarcophagus
Sarcophage d’Hérode le Grand

Résumé : Peut-on trouver l’année exacte de la naissance de Jésus ? L’année clé de la mort d’Hérode fait l’objet d’un débat depuis des décennies. Cette question implique les Évangiles de Matthieu et de Luc, car ils affirment tous deux que Jésus est né avant la mort d’Hérode. Y a-t-il de nouvelles preuves ? Est-ce important ?

Or, après que Jésus fut né à Bethléem de Judée, du temps du roi Hérode, voici que des sages venus d’Orient se rendirent à Jérusalem et dirent : « Où est celui qui est né roi des Juifs ? Car nous avons vu son étoile quand elle s’est levée et nous sommes venus l’adorer. » – Matthieu 2:1-2 (ESV)

Qui était Herod Le Grand ?

Hérode le Grand a été à bien des égards l’architecte de la Judée où est né Jésus. Il est à peine mentionné dans la Bible, mais pas parce qu’il n’a pas réussi à accomplir beaucoup de choses. On l’appelle Hérode le Grand pour de bonnes raisons. Mais Hérode pouvait aussi faire beaucoup de mal. Comme le raconte Matthieu, avant sa mort, Hérode le Grand est devenu le premier ennemi mortel de Jésus (Matthieu 2:1-20).

Herod the Great - Massacre of the Innocents from the Chapel of Madonna and Child
Hérode tel que beaucoup le voient… Hérode le Grand – Massacre des Innocents – Chapelle de la Vierge à l’Enfant – Santa Maria della Scala – Sienne. (crédit : © José Luiz Bernardes Ribeiro / CC BY-SA 4.0) Creative Commons – Attribution-ShareAlike 4.0 International – CC BY-SA 4.0

Jeune homme, Hérode s’est retrouvé à fuir la Galilée et la Judée, car une invasion soutenue par les Parthes et dirigée par Antigonus Mattathias l’a poussé à fuir, craignant pour sa vie. Antigonus nourrissait une haine particulière pour toute la famille d’Hérode. Laissant ses plus proches parents à la forteresse de Massada, Hérode part à la recherche d’une aide militaire pour reprendre sa patrie. Tous les monarques refusent, y compris Cléopâtre d’Égypte. Mais lorsqu’Hérode se rend à Rome, il trouve enfin un intérêt pour sa cause.

La Parthie était une menace pour l’Empire romain. Hérode fut fait roi des Juifs et renvoyé avec l’appui des Romains pour reconquérir ses terres. Trois ans plus tard, Antigonus se rend et est fait prisonnier ; il est exécuté à une date ultérieure inconnue, probablement à l’instigation d’Hérode, avant qu’il ne puisse implorer la clémence de l’empereur.

King Herod’s palace on the north face of Masada
Le palais d’Hérode, construit plus tard sur la face nord de Masada. Auparavant, Hérode avait laissé sa famille ici par sécurité avant de partir à la recherche d’aide pour reconquérir la terre de l’Israël biblique. (crédit : Andrew Shiva / Wikipedia / CC BY-SA 4.0) Creative Commons – Attribution-ShareAlike 4.0 International – CC BY-SA 4.

Hérode est-il vraiment mort en -4 avant J.C. ?

Dans son livre Flavius Josèphe écrit

  • Hérode a régné 37 ans après avoir été proclamé roi à Rome, et 34 ans après la mort d’Antigone (Antiquités XVII. 191 ; Guerre I.665).
  • Josèphe précise qu’Hérode s’est emparé de la ville de Jérusalem 27 ans jour pour jour après que le général romain Pompée l’ait fait en 63 avant J.-C. (Antiquités, XIV. 487-488). Ce jour était mémorable : c’était le jour des Expiations, à l’automne 36 avant J.-C. Hérode avait emmené Antigone dans les liens de cette conquête.
  • Ces mots de Josèphe impliquent qu’Hérode ait capturé Jérusalem à l’automne 36 avant J.-C., soit exactement 27 ans après la victoire de Pompée. Si le roi Hérode a alors régné 34 ans après la mort d’Antigonus, il ne peut pas être mort en 4 av.

De toute évidence, de nombreux historiens ont leurs raisons pour insister sur le fait que 4 avant J.-C. est l’année de la mort d’Hérode. Ces raisons sont bien trop nombreuses et trop complexes pour être résolues dans un court article. Le débat a donné lieu à des volumes de livres et d’articles traitant des dates des pièces de monnaie, de la qualité des manuscrits anciens, des éclipses lunaires, des mouvements des planètes et de bien d’autres choses encore. 

Pour un résumé de tout cela, voir le « Handbook of Biblical Chronology de Finegan », édition révisée, ou mon ouvrage « When the Bible Meets the Sky : the Star of Bethlehem and Other Mysteries ». Il est intéressant de noter que Finegan a écrit son édition révisée principalement parce qu’il a changé d’avis sur l’année de la mort d’Hérode. Il avait auparavant accepté l’année 4 avant J.-C. De nouvelles preuves l’ont conduit à une nouvelle conclusion : 1 avant J.-C.

Herod the Great tries to commit suicide from The Hague
Hérode le Grand tente de se suicider (La Haye, KB, 78 D 38 II). (crédit : Alexander Master, domaine public)

Plus de preuves indiquent que le roi Hérode est mort en l’an 1 avant J.-C.

C’est ici que je voudrais introduire un autre élément de preuve. Elle concerne les tout derniers jours d’Hérode. Selon Josèphe (Antiquités 17:7), Hérode a demandé une pomme et un couteau. Il décida d’utiliser le couteau pour s’oter la vie en raison de son état de misère physique et mentale. Un courtisan l’a empêché de se tuer. Des gémissements retentirent dans le palais, et le fils d’Hérode, Antipater, les entendit depuis sa cellule où il était détenu pour trahison. Il a offert de l’argent pour être libéré, pensant que le roi était mort. Le roi, furieux, ordonna qu’Antipater soit tué immédiatement, et Hérode mourut cinq jours plus tard.

Alors Hérode convoqua secrètement les sages et s’assura auprès d’eux à quelle heure l’étoile était apparue. Il les envoya à Bethléem, en disant : « Allez chercher l’enfant, et quand vous l’aurez trouvé, rapportez-moi la nouvelle, afin que je vienne moi aussi l’adorer. »  – Matthieu 2, 7-8 (ESV)

Ajoutons à cela une autre référence temporelle. Josèphe raconte que dans les derniers jours d’Hérode, il a ordonné l’exécution de deux chefs religieux qui avaient dirigé un raid visant à enlever un aigle romain de la porte du Temple. Cette nuit-là, il y eut une éclipse de lune. (Antiquités 17:6:4).

En 4 av. J.-C., une éclipse partielle de lune a eu lieu les 12 et 13 mars. En l’an 1 avant J.-C., une éclipse totale a eu lieu le 10 janvier. L’incident de la pomme a suivi l’éclipse, quelle qu’elle soit. Dans un pays sans réfrigération, à part dans des grottes fraîches, les pommes peuvent-elles durer jusqu’en mars ? La réponse est donnée dans les photos fournies ici. Une pomme a été placée dans mon atelier non chauffé de l’Illinois, simulant les conditions d’une grotte. Le résultat est que la pomme a survécu en janvier, mais pas en mars.

Apple from the fall in January
Rotted apple from the fall in March
Les pommes récoltées à l’automne peuvent facilement être conservées jusqu’en janvier, mais il est beaucoup plus difficile de tenir jusqu’en mars. (crédit : Fred Baltz)

À moins que l’on ne découvre une forme de réfrigération en Judée à l’époque biblique, la pomme dans le récit de Josèphe devient la preuve qu’Hérode est mort en l’an 1 avant J.-C., et non en 4 avant J.-C..

16 Alors Hérode, voyant qu’il avait été trompé par les sages, entra en fureur, et il envoya tuer tous les enfants mâles de Bethléem et de toute la région, âgés de deux ans ou moins, selon le temps qu’il avait déterminé d’après les sages. 17 Alors s’accomplit ce qui avait été annoncé par le prophète Jérémie : 18 “Une voix s’est fait entendre à Rama, des pleurs et de fortes lamentations, Rachel pleure ses enfants ; elle refuse d’être consolée, parce qu’ils ne sont plus. » – Matthieu 2:16-18 (ESV)

Avec une nouvelle année de décès établie pour Hérode, des événements dans le ciel d’une nature des plus remarquables demandent à être considérés comme l’étoile de Matthieu, sur la base de la façon dont ils se conforment au récit biblique, s' »arrêtant » même au-dessus de Bethléem. Oui, déterminer qu’Hérode est mort en l’an 1 avant J.-C. ouvre la porte à certains des modèles de preuves les plus convaincants de toute la Bible. Mais il s’agit là d’un sujet pour plus d’un « Thinker Update ».

Tomb of Herod the Great at the Herodium fortress in the West Bank
Il s’agit de la tombe reconstruite présumée être le lieu de sépulture d’Hérode le Grand. Elle se trouve dans la forteresse d’Hérode, aujourd’hui un parc national. (crédit : Bukvoed / Wikimedia Commons / CC BY 4.0) Creative Commons – Attribution-ShareAlike 4.0 International – CC BY-SA 4.0

En 2007, des archéologues ont annoncé qu’ils avaient probablement localisé la tombe d’Hérode. Josèphe avait clairement indiqué que le roi avait été enterré à Hérode, mais l’emplacement réel de la sépulture n’avait jamais été trouvé. Ehud Netzer croyait depuis longtemps que cette découverte était attendue. Mais bien qu’un sarcophage de pierre ait été trouvé dans le lieu de sépulture, il était brisé, et il était vide. Le corps d’Hérode le Grand n’a encore jamais été retrouvé. Ceci est cohérent avec la haine pour cet homme qui a continué à travers les années. Les occupants ultérieurs d’Hérode ont sans doute détruit le lieu de sépulture de ce monarque méprisé et peut-être brûlé le corps.

Hérode est à peine mentionné dans le Talmud, probablement en raison des sentiments de la nation à son égard. Il était considéré comme un homme mauvais par Josephus. Un document appelé Megillath Ta’anith donne deux dates auxquelles Israël ne doit pas jeûner. Bien que les raisons ne soient pas données, beaucoup pensent que l’une de ces dates correspond à la mort d’Hérode. Ce serait une erreur pour les Juifs de porter le deuil ce jour-là.

Conclusion

Jésus a été préservé du méchant roi Hérode. Sa vie ne devait être sacrifiée que plus tard. Ce n’était pas encore le moment. La mort d’Hérode en l’an 1 avant J.-C. correspond aux modèles de preuves qui soutiennent les évangiles de Matthieu et de Luc. Continuez à réfléchir !

Dr. Fred Baltz is the author of Herod, and the just-released book: When the Bible Meets the Sky : the Star of Bethlehem and Other Mysteries.

TOP PHOTO:  Herod sarcophagus, broken and found without remains. This is probably evidence of enduring hatred for the King. (credit: Oren Rozen / Wikimedia Commons/  public domain)

NOTE: Not every view expressed by scholars contributing Thinker articles necessarily reflects the views of Patterns of Evidence. We include perspectives from various sides of debates on biblical matters so that readers can become familiar with the different arguments involved. – Keep Thinking!

———————- Version Anglaise ————————-

Herod’s Death Year, Key to Jesus’ Birth

Dr. Fred Baltz |

December 31, 2021 | Evidence

Herod the Great sarcophagus

Summary: Can we find the correct year of Jesus’ birth? The key year of Herod’s death has been debated now for decades. This matter involves the Gospels of Matthew and Luke, because they both say Jesus was born before Herod died. Is there new evidence? Does it matter?

Now after Jesus was born in Bethlehem of Judea in the days of Herod the king, behold, wise men from the east came to Jerusalem, saying, “Where is he who has been born king of the Jews? For we saw his star when it rose and have come to worship him.” – Matthew 2:1-2 (ESV)

A Profile of Herod the Great

Herod the Great was in many ways the architect of the Judea where Jesus was born. He is barely mentioned in the Bible, but not because he failed to accomplish many things. He is called Herod the Great for good reason. But Herod could do great evil as well. As Matthew tells the story, before his death, Herod the Great became Jesus’ first mortal enemy (Matthew 2:1-20).

Herod the Great - Massacre of the Innocents from the Chapel of Madonna and Child
Herod as many think of him… Herod the Great – Massacre of the Innocents – Chapel of Madonna and Child – Santa Maria della Scala – Siena. (credit: © José Luiz Bernardes Ribeiro / CC BY-SA 4.0Creative Commons — Attribution-ShareAlike 4.0 International — CC BY-SA 4.0

As a young man Herod found himself fleeing from Galilee and Judea, because a Parthian-backed invasion led by Antigonus Mattathias drove him out in fear for his life. Antigonus harbored a special hatred for all of Herod’s family. Leaving his closest relatives at the Masada fortress, Herod went in search of military help to take back his homeland. All monarchs refused, including Cleopatra of Egypt. But when Herod came to Rome he at last found interest in his cause.

Parthia was a threat to the Roman Empire. Herod was made King of the Jews, and sent back with Roman backing to reclaim his land. Three years later Antigonus surrendered and was taken prisoner; he was executed at an unknown later date, probably at Herod’s urging, before he could plead for mercy from the Emperor.

King Herod’s palace on the north face of Masada
Herod’s palace, later built on the north face of Masada. Earlier Herod left his family here for security before going in search of help to reclaim the land of biblical Israel. (credit: Andrew Shiva / Wikipedia / CC BY-SA 4.0Creative Commons — Attribution-ShareAlike 4.0 International — CC BY-SA 4.

Did Herod Really Die in 4 B.C.?

In his histories, Josephus says:

  • Herod ruled 37 years from being proclaimed king in Rome, and 34 years from the death of Antigonus (Antiquities XVII. 191; War I.665).
  • Josephus specifically says Herod captured the city of Jerusalem 27 years to the day after Rome’s General Pompey had done so in 63 B.C. (Antiquities, XIV. 487-488). That day was memorable: the Day of Atonement in the fall of 36 B.C. Herod carried Antigonus away in bonds from that conquest.
  • These words from Josephus’ require Herod to have captured Jerusalem in the fall of 36 B.C., exactly 27 years after Pompey’s victory. If King Herod then ruled 34 years from the death of Antigonus, he cannot have died in 4 B.C., but only later.

Obviously, many historians have their reasons for insisting that 4 B.C. is the year of Herod’s death. The reasons are far too many and too involved to resolve in a short article. The debate has resulted in volumes of books and articles dealing with coin dates, the quality of ancient manuscripts, lunar eclipses, movements of planets and much more. 

For a summary of all this see Finegan’s Handbook of Biblical Chronology, Revised Edition, or my When the Bible Meets the Sky: the Star of Bethlehem and Other Mysteries. It is noteworthy that Finegan wrote his revised edition primarily because he changed his mind on the death year of Herod. He had earlier accepted 4 B.C. More evidence led him to a new conclusion: 1 B.C.

Herod the Great tries to commit suicide from The Hague
Herod the Great tries to commit suicide (The Hague, KB, 78 D 38 II). (credit: Alexander Master, public domain)

More Evidence Pointing to King Herod’s Death in 1 B.C.

It’s here that I would introduce another item of evidence. It concerns Herod’s very last days. According to Josephus (Antiquities 17:7), Herod asked for an apple and a knife. He decided to use the knife to take his life because of his state of physical and mental misery. He was prevented from killing himself by a courtier. Wailing sounded through the palace, and Herod’s son Antipater heard it from his cell where he was being held for treason. He offered money to be released, thinking the king had died. The enraged king ordered Antipater to be killed immediately, and Herod died five days later.

Then Herod summoned the wise men secretly and ascertained from them what time the star had appeared. And he sent them to Bethlehem, saying, “Go and search diligently for the child, and when you have found him, bring me word, that I too may come and worship him.”  – Matthew 2: 7-8 (ESV)

Let’s couple this with one other time reference. Josephus says that in Herod’s final days he ordered the execution of two religious leaders for heading a raid to remove a Roman eagle from the gate of the Temple. On that night there was an eclipse of the moon. (Antiquities 17:6:4).

In 4 B.C. a partial eclipse of the moon happened on March 12/13. In 1 B.C. a total eclipse happened on January 10. The apple incident followed the eclipse, whichever eclipse it was. In a land without refrigeration, besides in cool caves, can apples last until March? The answer is given in the photos provided here. An apple was placed in my unheated shop in Illinois, simulating conditions of a cave. The results were that the apple survived in January, but not into March.

Apple from the fall in January
Rotted apple from the fall in March
Apples harvested in the fall could easily be preserved until January; making it to March would be much harder. (credit: Fred Baltz)

Barring the discovery of some sort of refrigeration in Judea in biblical times, the apple in Josephus’s story becomes evidence that Herod died in 1 B.C., not 4 B.C.

16 Then Herod, when he saw that he had been tricked by the wise men, became furious, and he sent and killed all the male children in Bethlehem and in all that region who were two years old or under, according to the time that he had ascertained from the wise men. 17 Then was fulfilled what was spoken by the prophet Jeremiah:

18 “A voice was heard in Ramah,  

weeping and loud lamentation,

Rachel weeping for her children;

she refused to be comforted, because they are no more.”– Matthew 2:16-18 (ESV)

With a new death year established for Herod, events in the sky of a most remarkable nature demand to be considered as Matthew’s star, on the basis of the way they conform to the biblical narrative, even “stopping” over Bethlehem. Yes, determining that Herod died in 1 B.C. opens the door to some of the most convincing patterns of evidence for the entire Bible. But that is a subject for more than one Thinker Update.

Tomb of Herod the Great at the Herodium fortress in the West Bank
This is the reconstructed tomb presumed to be the burial place of Herod the Great. It is at the Herodium fortress, now a national park. (credit: Bukvoed /  Wikimedia Commons / CC BY 4.0) Creative Commons — Attribution-ShareAlike 4.0 International — CC BY-SA 4.0

In 2007 archeologists announced that they had probably located Herod’s tomb. Josephus was clear that the king had been buried at Herodium, but the actual location of the burial had never been found. Ehud Netzer had long believed this discovery awaited. But though a sarcophagus of stone was found within the burial place, it was shattered, and it was empty. The body of Herod the Great has never yet been found. That is consistent with the hatred for this man which continued through the years. Later occupiers of Herodium no doubt destroyed the despised monarch’s burial site and perhaps burned the body.

Herod is barely mentioned in the Talmud, probably due to how the nation felt about him. He was considered an evil man by Josephus. A document called the Megillath Ta’anith gives two dates when Israel should not fast. Though the reasons are not given, many believe one of those dates corresponds to the death of Herod. It would be wrong for Jews to mourn on that day.

Conclusion

Jesus was spared from the evil King Herod. His life would be laid down later. It was not yet that time. Herod’s death in 1 B.C. fits patterns of evidence supporting the Gospels of Matthew and Luke. Keep thinking!

Dr. Fred Baltz is the author of Herod, and the just-released book: When the Bible Meets the Sky: the Star of Bethlehem and Other Mysteries.

TOP PHOTO:  Herod sarcophagus, broken and found without remains. This is probably evidence of enduring hatred for the King. (credit: Oren Rozen / Wikimedia Commons/  public domain)

NOTE: Not every view expressed by scholars contributing Thinker articles necessarily reflects the views of Patterns of Evidence. We include perspectives from various sides of debates on biblical matters so that readers can become familiar with the different arguments involved. – Keep Thinking!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s