Délivré en 5 secondes de l’homosexualité !

[Témoignage chrétien] Carlos Catari : EX homosexuel EX gay | ©Valérie Sha Live Blog


Relayé par ©Valérie Sha Live Blog

  « Seigneur Tu as fait un MIRACLE pour moi ! En cinq secondes tu m’as délivré de ce que je n’ai pas réussi à corriger par moi-même en 11 ans ! J’ai couché avec plus de six cent hommes et d’un seul coup, plus aucune attirance vers le sexe masculin ! »  J’ai alors compris que mon problème n’était pas l’homosexualité, ni la promiscuité, ni la débauche, ni la dépression, ni les pensées suicidaires : mon problème est que je voulais résister à D.ieu, que je voulais garder le contrôle, et que je n’avais aucune relation intime avec Jésus : 
 peut-être que c’est ton problème aussi ?

Quel parcours ! Carlos, ex homosexuel, témoigne ici de la victoire sur son combat personnel et sur le miracle que D.ieu Lui a accordé lorsqu’il a accepté de faire de Yeshoua Jésus son Seigneur, et pas uniquement son Sauveur. Une enfance violée dans tous les sens du terme, un chemin douloureux à l’extrême, des géants, des montagnes face à lui jusqu’au moment Glorieux ou il fut délivré en 2015, d’années d’esclavage en un clin d’œil ! Louons l’Éternel pour Ses Miracles successifs : en effet, Carlos & Jenika se sont mariés le 21 décembre 2019 pour la Gloire de Son NOM, HalleluYAH ! 

« Ensemble depuis le 21 décembre 2019 jusqu’à l’éternité.
Gloire à toi Seigneur Jésus. »

Transcription de la vidéo du 15 janvier 2019 :

De l’abus sexuel, de la promiscuité, des pensées suicidaires, de la dépression, du deuil,
de l’attirance indésirée vers le même sexe : ce ne sont pas les sujets que j’aimerais aborder mais en fait, c’est ma vie. 
Mon nom est Carlos Catari, j’ai trente deux ans, je suis Vénézuélien mais maintenant j’habite au Québec. Dès l’âge de cinq ans à l’âge de douze, treize ans environ, j’ai vécu des abus sexuels qui m’ont amené, comme dirait un psychologue, dans une hyper-sexualité. C’est vrai que dès mon adolescence, je ne pouvais pas arrêter de penser au sexe et en plus, au sexe avec des hommes.

A l’âge de quinze, seize ans, j’étais déjà tombé dans la prostitution. Je cherchais de l’argent. Adolescent, j’étais vraiment dans la confusion, dans la peur, la crainte, dans toutes sortes de doutes et j’avais également trop de pensées suicidaires. Mais à l’âge de seize ans j’ai décidé de parler avec ma famille pour montrer, pour m’ouvrir à la réalité que je vivais. 

Alors j’ai dis à ma sœur 

« Écoute, je veux que tu saches que je suis gay. » 

Et elle en a parlé à ma mère. Ma mère en pleurs m’a posé une question à laquelle je n’avais jamais pensé à ce moment dans ma vie. Elle m’a dit : 

« Carlos, si tu n’avais pas été abusé, serais-tu gay ? »

Cette question est vraiment devenue comme un fantôme de ma tête. J’ai dit dit wow c’est vrai je n’avais jamais fait le rapprochement.
Alors tout de suite ma mère m’a conduit chez un psychologue pour m’aider à m’en sortir, j’étais d’accord mais je ne pensais pas que ça allait marcher. Quand je suis aller consulter cette psychologue, en moins d’une heure cette femme m’a aidé à me débarrasser de toute la culpabilité, de toutes les choses que j’avais dans ma tête, au point que je me suis dit :

« Wow, c’est impressionnant, c’est vrai, j’étais trop exposé quand j’étais petit, peut être que si je n’avais pas été abusé, je ne serais pas gay ? 
Mais comment je peux faire maintenant, j’ai une communauté, des amis ? « 

 J’étais déjà membre du milieu gay au Vénézuéla, j’avais appris des manières, des postures pour être plus à l’aise avec mes amis gays et j’apprenais de nouveaux sujets de conversation, on parlait de Miss univers, on parlait de mode, on parlait de choses qui ne m’attiraient pas spécialement mais je voulais malgré ça pouvoir établir une connexion avec eux. Pourtant, cette question demeurait dans mes pensées : 

«Qu’est-ce qui me serait arrivé si je n’avais pas été abusé ? » 

Comme la psychologue m’a dit :

« Maintenant Carlos je pense que la décision de quelqu’un d’autre dans ta vie ne devrait pas faire ta destinée. » 

et j’ai répondu :

« Oui, c’est vrai. » 

 Alors j’ai commencé à désapprendre toutes les manières, toutes les choses que j’avais apprises, la façon de parler. J’ai dit :

« Je vais me débarrasser de tout ça et je vais commencer à devenir un autre. »

Quelques temps plus tard, j’ai décidé de commencer une relation avec une femme. Et même si j’avais changé mon comportement extérieur, mon attirance vers les hommes restait intacte.  Alors quand j’étais avec une femme, je pensais aux hommes, et quand  j’étais avec des hommes, je pensais à la question de ma mère.  J’étais dans un cercle vicieux sans issue, tourmenté, rempli d’amertume  et je voulais me suicider

Un jour de 2004, avec ma copine, on est allés au cinéma voir le film « La passion du Christ », et pour moi le mot « passion » était synonyme du mot « sexe ». Alors je me suis dit, peut-être que Jésus est passionné pour les femmes, je sais pas,  j’étais tellement ignorant, je ne connaissais rien de Jésus.
Mais quand j’ai vu le film,  j’ai compris qu’Il avait donné Sa vie en rançon pour moi, et je dois répondre d’une manière ou d’une autre à ce cadeau.  

Pour moi ça a été facile de reconnaître Jésus comme Le Sauveur de ma vie,  c’était clair qu’Il est venu pour moi, qu’Il a payé pour mes péchés, qu’Il m’a racheté  et qu’Il m’offrait une nouvelle vie :  
après avoir examiné mon passé et tous les péchés que j’ai commis, j’avais besoin d’une nouvelle vie,  j’ai besoin de tout effacer, je L’ai accepté comme mon Sauveur.
Un mois plus tard j’étais déjà collé à l’Église, près de quelqu’un qui m’a aidé. J’étais en colère et j’ai dit : 

« Seigneur, si tu es TOUT PUISSANT, change moi ! Change moi ! »

Et vous savez ce qui est arrivé ? RIEN ! Rien n’a changé ! J’étais plus que jamais attiré sexuellement par les hommes et je me suis dit :

« Ca ne marche pas. »

Alors j’ai commencé à pratiquer une double, une triple et une multiple vie.  J’allais à l’église le dimanche matin avec ma copine, je fréquentais les groupes de l’église, je montrai à tout le monde que j’étais « un bon chrétien ».  Mais je passais mes soirées en discothèques GAY,  je regardais des films pornographiques,  je faisais n’importe quoi de mon corps,  et ma vie était amère, parce que je n’avais pas la paix.  Pourtant, je suis resté dans cet état, religieux, fake (= faux), pendant très longtemps.
En 2007, ma sœur aînée Carla est décédée d’un accident de voiture. Cette tragédie subite a été la pire épreuve qui pouvait nous arriver, à ma famille et à moi. J’ai sombré dans une dépression, et j’ai trouvé le coupable : D.ieu Souverain en toutes choses.  J’ai quitté l’église, j’ai rompu avec ma copine en lui annonçant que j’étais GAY, je voulais faire du mal aux gens. Et je me suis jeté corps et âme dans toutes les activités GAY imaginables.
Je souffrais beaucoup, et dix huit mois plus tard, D.ieu est venu retirer la douleur dans mon cœur. Le chagrin, la tristesse, les tourments, tout ce qui résonnait avec l’accident de ma sœur a été effacé.  Seule, la nostalgie est restée, et j’ai constaté la fin de cette affliction sachant que D.ieu m’avait guéri.
Je suis donc retourné à l’église de mon plein gré. Mais j’étais plus GAY que jamais, j’étais super GAY ! Esclave de ma chair, incapable, dirigé par les désirs de ma chair. Alors j’ai dit à D.ieu :

Finalement, je n’aurai jamais de joie dans ma vie :
je ne peux pas être avec une femme puisque je ne pense qu’aux hommes, je ne peux pas être avec un homme puisque je pense sans cesse à la question cohérente de ma mère Je n’aurai jamais la paix dans ma vie, alors je vais faire de l’argent, l’argent, ça peut m’apporter un peu de réconfort.»

J’ai commencé à travailler dans un nouveau domaine,  je réussissais parfaitement produisant des revenus annuels à six chiffres pour salaire.  Tous les ans je changeais de voiture,  je voyageais partout,  j’invitais toutes ma famille et mes ami-es dans les meilleurs restaurants,  je vivais une vie cinq étoiles avec un très grand vide dans mon cœur.
Un jour, je décide de quitter le Vénézuéla pour venir m’installer au Québec  parce que le Québec comme le Canada, ce sont deux pays libres,  on peut se marier avec un homme ou changer de sexe  personne ne va rien dire, on peut y vivre « libre ».  J’arrive ici, avec un ego surdimensionné,  j’étais d’une arrogance inimaginable, j’étais parfait !  Je me disais :

« Si j’ai si bien réussi au Vénézuéla, un pays en crise économique  alors ici au Canada, je vais devenir richissime ! »

Trois mois plus tard, j’avais tout perdu, absolument tout, j’étais ruiné !

« Mais comment ça a pu m’arriver à moi ? A MOI ??? »

J’ai longuement réfléchi, et un an plus tard, je me suis dit que c’était le moment de chercher D.ieu.  Ma vie est en panne : j’ai alors décidé de rompre la relation que j’avais avec un homme que j’aimais profondément. Je cherchais la paix, et par la suite, alors que je m’attendais à un « repos »  ça a été encore plus désastreux.
Pourquoi ? Parce que je recherchais D.ieu et j’ai cherché sur Google les mots clé « Gay chrétien ». J’ai trouvé un site qui mentionnait :

Matthieu 22
37 Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.
38 C’est le premier et le plus grand commandement.
39 Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.

Et « ton prochain » c’est un prochain, ça peut être un homme !c’est ce que je me suis dit.

C’est parfait, j’aime D.ieu et j’aime mon prochain, même si mon prochain est un homme.

J’ai enfin trouvé la paix, et j’ai prévenu ma mère aussitôt : 

« Je suis 100 % GAY et chrétien ! »…

Malgré ça, je n’avais toujours pas la paix dans mon cœur alors que la Bible affirme le contraire. C’est parce que j’interprétais hors contexte les écritures,  un peu comme si quelqu’un allait dire que l’adultère est une bonne chose parce que le roi David l’a pratiqué.  

Et pourtant, je me croyais sauvé !
En 2014, j’étais hébergé chez une amie avec zéro centime en poche,  pas un sou pour manger,  complètement dépendant à la pornographie GAY et cette situation était pour moi une épreuve insupportable. J’étais en dépression profonde,  je voulais mettre fin à mes jours.
Quelqu’un m’a prêté trois mille dollars, et je suis parti au Pérou. J’ai développé une affaire là bas   avec un groupe de personnes :  on a loué un appartement dans un immeuble de 20 étages.  A plusieurs reprises je suis monté au vingtième pour me suicider :  une voix me parlait, elle me disait :

« Saute, demande pardon à D.ieu, Il va te pardonner. »

Et grâce à D.ieu, je n’ai jamais sauté. J’ai rencontré au Pérou un couple chrétien,  elle autant que lui étaient couverts de la Gloire de D.ieu, c’était palpable et je n’avais jamais vu ça.

« Seigneur j’aimerais Te connaître comme eux deux Te connaissent »

Mais simultanément, je savais qu’étant super GAY,  dépendant à toutes ces activités sexuelles,  définitivement D.ieu n’était pas là. Alors, j’ai renoncé à cette idée. Quelques temps plus tard, je retourne au Québec sans un centime. Hébergé gratuitement dans une famille,  j’étais dans une misère spirituelle complète, et je voulais encore mourir. Je comprenais tout ce que j’avais appris à l’église de façon intellectuelle mais mon cœur était sec,  je n’avais aucun contrôle sur mes pensées ni sur mon corps.
A la fin de l’année 2014, mes hôtes ont invité des personnes pour le réveillon du nouvel an, l’ambiance était très familiale 2015 venait de commencer, et l’une des personnes présentes est venue discuter avec moi Et ce qu’il m’a dit à ce moment là à totalement bouleversé ma vie :

« Tu sais Carlos, la majorité des chrétiens font de Jésus leur Sauveur mais pas leur Seigneur »

Wow ! C’est là que j’ai compris que par la bouche de Luigi, le Seigneur me parlait directement et m’appelait à faire de Lui mon Seigneur, pas uniquement mon Sauveur.

Quelques jours plus tard, je recevais un message qui me disait :

« Carlos rappelle toi que le Seigneur pardonne nos péchés, mais qu’on doit en assumer les conséquences »

C’est vrai, Moise, Samson et David nous ont montré l’exemple. J’ai alors parlé au Seigneur : 

« Ma vie est totalement pourrie de A à Z, je n’en veux plus,j’abandonne mes pratiques, ma vie, mes ambitions, mes choix n’ont aucune importance, je veux TE suivre, ma vie est dans tes mains, je te la donne, amen. »

Deux jours plus tard, la dame chez qui j’habitais m’envoie une vidéo d’un pasteur Espagnol qui parlait du monde spirituel, des esprits, des démons…  Je n’avais jamais entendu parler de ça, et à la fin de cette enseignement,  même s’il n’avait pas abordé le sujet de l’homosexualité,  j’ai fait la prière suivante :

« Seigneur, j’aligne mon corps, mon esprit et mon âme avec ton Saint Esprit et je chasse hors de moi cette esprit d’homosexualité, qui a voulu détruire toute ma vie,je restaure la façon dont tu m’as créé et je prie pour ma femme et mes enfants dans le nom de Jésus, amen.

Quelque chose s’est passé :  mon téléphone était une bibliothèque pornographique,  les photos en stock ne me faisaient plus aucun effet  je n’arrivais pas à le croire !  Le désir homosexuel est le désir qu’on devrait ressentir vers le sexe opposé,  et si ces photos ne me font plus aucun effet, ça veut dire que je ne suis plus homosexuel !

« Seigneur Tu as fait un MIRACLE pour moi ! En cinq secondes Tu m’as délivré de ce que je n’ai pas réussi à corriger par moi-même en onze ans ! »

J’ai alors compris que mon problème n’était pas l’homosexualité : mon problème était que je voulais résister à D.ieu.  Mon problème était que je voulais garder le contrôle, et que je n’avais aucune relation intime avec Jésus.  Quelques heures plus tard, et pour la première fois de ma vie, je me sentais dégueulasse  à côté de mon amant, en sa présence.  Le voile qui m’aveuglait s’est déchiré, et j’ai enfin vu l’évidence qui m’était jusque là cachée.  C’est là ou j’ai vraiment mesuré la taille du miracle, 

« Toi seul Seigneur peut faire un tel miracle »  

Ce n’est pas seulement la dépendance au sexe qui a duré des années, c’est aussi qu’à ce moment là, j’avais couché avec plus de six cent hommes et d’un seul coup, plus aucune attirance vers le sexe masculin !

J’ai alors enfin compris deux choses :

1/ La bible dit que si un esprit sort de quelqu’un, il va chercher du repos et s’il n’en trouve pas, il revient dans la personne dont l’esprit n’est pas renouvelé par la Parole de D.ieu, avec sept autres esprits plus méchants que lui.

Matthieu 12 : 43 Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve point.
44 Alors il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti; et, quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée.
45 Il s’en va, et il prend avec lui sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première.Il en sera de même pour cette génération méchante.

Et je pense que c’est ce qui m’est arrivé. J’ai donc tout de suite cherché à remplir mon esprit de la parole de D.ieu, à me remplir de Son Saint Esprit en cherchant non stop, des enseignements, des louanges, j’ai rompu toutes mes relations avec mes amis GAYS  IRL (in real live = dans la vraie vie) et sur Internet  J’étais enfin cent pour cent LIBRE pour la première fois de ma vie !  C’est comme si d’un seul coup, j’étais enfin le Carlos qui avait été dessiné par la main de D.ieu !

2/ La Parole dit : « Vous connaîtrez la VÉRITÉ » et La Vérité vous affranchira

Jean 8 : 32 vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

La Vérité, c’est Jésus, et « connaître » dans le texte Grec, ça veut dire, « Être en relation INTIME ».

« Écoute Seigneur, j’aimerais vraiment approfondi cette relation intime avec Toi qui EST La Vérité, et rester LIBRE pour toujours, c’est ça que je veux. »

Jésus m’a sauvé, Jésus m’a restauré, Jésus m’a donné une nouvelle vie, et c’est pour ça que je partage ce témoignage avec toi. Je ne sais pas ce qui t’est arrivé, je ne sais pas ce que tu as vécu dans ton enfance,  je ne sais pas quel enfer tu es en train de vivre  mais si Jésus m’a sorti de mon enfer, je suis sur qu’Il peut le faire pour toi aussi. Il est TOUT PUISSANT mais Il respecte ton désir, ta volonté. Et Il a respecté la mienne pendant des années. J’étais rebelle pendant 11 ans, je refusais de le laisser piloter ma vie.  Et comme Il n’était pas mon Seigneur, j’étais moi-même mon propre seigneur, et j’en ai payé les frais.
Aujourd’hui, Il est le Seigneur de ma vie, ma vie est un cadeau, aucune fortune ne peut acheter ce que je vie aujourd’hui. Je suis sûre que tu aimerais ça aussi.  Mais pour ça, il faut te repentir de touts tes péchés, reconnaître sincèrement que tu as péché contre Lui, Lui demander pardon,  et t’abandonner, abandonner ta vie au Seigneur.  Et Il va venir, parce que la Parole dit que si tu t’approches de Lui, Il va s’approcher de toi.

Alors j’aimerais prier pour toi.  Seigneur je prie pour cette personne qui est en train de regarder cette vidéo ou de lire ce texte,  Tu connais son cœur, Tu connais son histoire,  Tu connais tous ses péchés,  Seigneur permet Lui de s’abandonner totalement à Toi  pour Te donner le contrôle de sa vie.  Que son cœur soit restauré et que sa vie soit remplie de Ta présence  An Nom de Jésus, Amen.

Je veux que tu comprennes que mon problème n’était pas l’homosexualité, ni la promiscuité, la débauche, la dépression, les pensées suicidaires.

Mon problème était que je ne voulais pas d’une relation intime avec Jésus, peut-être que c’est ton problème aussi ?

Contact moi sur FB (liens plus bas), mon nom c’est Carlos Eduardo Catari. 


Pensez à partager cet article sur vos réseaux sociaux  😊

[Témoignage chrétien] Carlos Catari : EX homosexuel EX gay
https://valerieshalive.blogspot.com/2020/03/carlos-catari-ex-homosexuel-ex-gay.html

Ou Contacter Carlos et/ou son épouse ?

Vidéo source du 15 janvier 2019 :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s