Une étude de 2005 signale l’efficacité de la chloroquine contre le coronavirus

le 26 avril 2020

Une cohorte de “spécialistes” et de médecins défile sur nos écrans, répétant qu’il n’y a pas d’études scientifiques prouvant l’efficacité de la chloroquine. Ah bon ?

2005 (source : https://archive.vn/Q2UzP)

Le 22 août 2005, le Virology Journal publie un article évalué par des pairs rapportant «que la chloroquine a de forts effets antiviraux sur l’infection par le SRAS-CoV », c’est-à-dire contre le coronavirus de l’épidémie qui a sévi de 2002 à 2004, causant près de 800 décès sur 8000 personnes testés positives dans une trentaine de pays en Asie du Sud-Est.

Les huit scientifiques publiant l’article concluent que «la chloroquine est efficace pour prévenir la propagation du SRAS CoV » en inhibant la propagation du virus au début de l’infection.

4 février 2020  (source : https://archive.vn/8yQWe)

Dans le journal Cell Research, édité par le célébrissime groupe Nature, dix savants chinois (huit du laboratoire de l’Institut de virologie de Wuhan, deux de l’Institut de pharmacologie de Pékin) publient le résultat de leurs études de cinq médicaments antiviraux existants et efficaces dans le traitement d’infections virales apparentées au Covid-2019.

Leur étude montre que « la chloroquine a puissamment bloqué l’infection virale » et ils concluent que ce médicament étant bon marché et sûr et utilisé depuis plus de 70 ans, il est par conséquent cliniquement applicable contre le Covid-2019.

25 février 2020  (source : https://archive.vn/wip/F0pms)

Trois pharmacologues chinois publient dans BioScience Trends une étude  montrant que «dans des essais cliniques multicentriques menés en Chine » la chloroquine «a démontré une efficacité notable et une innocuité acceptable » contre le Covid-2019.

Ils recommandent d’inclure ce médicament dans la prochaine version des Recommandations de la Commission nationale de la santé de la République populaire de Chine pour le traitement de l’infection par le Covid-2019.

13 mars 2020  (source : https://archive.vn/6tSsH)

Deux savants américains révèlent aux États-Unis que « des rapports récents venus de Corée du Sud et de Chine indiquent que la chloroquine est un traitement thérapeutique antiviral efficace contre la maladie à coronavirus 2019 ». Elle donne des résultats favorables chez les humains infectés, un temps de récupération plus rapide et un séjour à l’hôpital plus court.

Ils concluent que, compte tenu du profil de sécurité de la chloroquine, elle peut être mise en œuvre aujourd’hui aux États-Unis, en Europe et dans le reste du monde, et que les États devraient immédiatement autoriser sa prescription pour traiter le Covid-2019.

Conclusion

Ces articles sont antérieurs à la première publication, datée du 26 mars 2020, de l’IHU Méditerranée Infection dirigé par le docteur Didier Raoult (source : https://archive.vn/wip/bcBJ7).

Didier Raoult n’a jamais prétendu avoir « inventé » ce traitement, mais toujours dit que son équipe suivait des recommandations chinoises et coréennes, innovant seulement sur le choix de l’hydroxychloroquine plutôt que l’ancienne chloroquine, et de l’azithromycine comme antibiotique ; et que ce n’était qu’une thérapie d’urgence.

Une sorte de virus mental obscurcit donc le cerveau des experts et des pontes qui se pressent pour nous persuader du mensonge qu’ils se sont inventé et auquel ils croient. Et ce virus là semble plus grave que l’autre.

Patrick Vallois

Publié par Dreuz Info le 26 avril 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s