La fuite des hébreux d’Egypte : L’impasse de la thèse « égyptienne ».

L’impasse de la route de l’exode

Egyptian army trapping the Israelites at the sea from the new film: The Red Sea Miracle

RÉSUMÉ : Ce dernier épisode d’une série (avec une VIDÉO qui met en lumière les thèmes du nouveau film Le miracle de la mer Rouge ; se penche sur l’étape du Détour vers une impasse du voyage biblique de l’Exode.

L’Éternel dit à Moïse : « Dis au peuple d’Israël de faire demi-tour et de camper devant Pi-hahiroth, entre Migdol et la mer, devant Baal-Tsephon ; tu camperas face à lui, au bord de la mer… » – Exode 14:1-2 (ESV)

Où le pharaon a-t-il piégé les Israélites ?

Nous sommes à quelques jours du nouveau film, Patterns of Evidence : The Red Sea Miracle, qui sera projeté dans plus de 800 salles de cinéma aux États-Unis pour une seule nuit, le mardi 18 février. L’une des étapes les plus dramatiques du voyage de l’Exode sur lequel porte le film est le moment où le pharaon et son armée piègent Moïse et les Israélites au bord de la mer. Où cet événement a-t-il eu lieu et quelles sont les implications de ce lieu sur la nature de la séparation miraculeuse de la mer qui a sauvé les Israélites de leur destin imminent ?
Comme nous l’avons vu dans les précédentes entrées de cette série de mises à jour, il y a deux façons très différentes de voir les événements de l’Exode en ce qui concerne l’échelle et le lieu. Ces deux points de vue fondamentaux sont appelés « approche égyptienne » et « approche hébraïque » dans le film. Le défi pour se confronter à ces deux approches est que chacune d’entre elles dispose d’un ensemble de preuves et d’arguments pour soutenir son point de vue, et que l’on trouve dans les deux approches des croyants en la véracité du récit biblique de l’Exode.

Timeline of the Exodus journey across the sea and on to Mount Sinai
Les six étapes de l’Exode biblique traversent la mer et se dirigent vers le Mont Sinaï. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC.)

La question demeure : l’une ou l’autre de ces approches produira-t-elle un modèle de preuves qui correspond bien à la Bible pour les six étapes ? Pour le déterminer, il faudra entendre et écouter attentivement les deux points de vue. La quatrième étape de la séquence biblique est le Détour vers une impasse. Dieu ordonne aux Israélites de quitter la route du désert – un Détour – et de camper à la mer.
Une fois qu’ils ont atteint la mer, ils se trouvent dans une impasse, la mer devant eux et l’armée du Pharaon arrivant derrière pour les piéger. Comment l’approche égyptienne comprend-elle ces événements ? Le film ci-dessous présente un indice clé.

Accès à la vidéo

 

Un indice potentiel de la route de l’exode sur un mur égyptien

L’un des principaux indices de l’approche égyptienne de la marche de l’impasse se trouve dans un relief sculpté sur un mur extérieur du temple de Karnak à Louxor, en Égypte. Ce mur est rempli d’un panorama de scènes de guerre célébrant les victoires du pharaon Séti Ier, qui était le père de Ramsès II. L’une des scènes montre Séthi retournant victorieux en Égypte alors qu’il traverse une série de forts militaires connus près de la côte de la Méditerranée.
Le nom d’un des forts de cette scène (situé juste derrière les pieds arrière des chevaux sur l’image ci-dessous) est le Migdol de Séthi I. Le mot « migdol » signifie tour ou fort. De manière significative, le Migdol est également vu dans l’Exode 14:2 (voir ci-dessus) comme l’un des endroits à proximité du campement de l’Impasse au bord de la mer. Le Migdol de la Bible pourrait-il être le même que le Migdol de Séthi I ? Beaucoup de personnes dans l’approche égyptienne le croient.

Relief from a wall of Karnak Temple in Luxor, Egypt showing Seti I returning victorious to Egypt
Des points forts ajoutés au relief montrant le retour victorieux de Séthi Ier en Égypte, trouvé sur un mur du temple de Karnak à Louxor, en Égypte. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC.)

L’égyptologue James Hoffmeier a commenté : « Une collègue, le Dr Ellen Morris de l’Université de Columbia, a écrit un mémoire de 900 pages sur ces forts, leurs fonctions, leurs emplacements, etc. Et elle a conclu qu’il n’y avait probablement qu’un seul fort du nom de Migdol situé dans la partie nord du Sinaï au Nouvel Empire. Ce n’est pas comme s’il y avait des Migdols partout ».

Une convergence des noms de lieux de l’exode

La mention de Migdol se combine avec une autre réalité pour attirer l’attention sur ce domaine. Il y avait une zone de marais de roseaux dans la partie nord-est du delta du Nil, appelée pa-tufy, ce qui signifie « la place des roseaux » en égyptien. Nombreux sont ceux qui, dans l’approche égyptienne, croient que pa-tufy est la mer traversée dans l’Exode. Ils établissent ce lien en notant que la définition populaire du nom hébreu de la mer de l’Exode (Yam Suph) est « la mer des roseaux ». D’autres mots égyptiens et étrangers ayant des liens potentiels avec les noms trouvés dans le récit biblique de l’Exode se trouvent également dans cette même zone.

Closeup of the Seti Relief found on a wall of Karnak Temple in Luxor, Egypt
Gros plan du Relief Seti montrant un cours d’eau rempli de crocodiles et entouré de roseaux. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC.)

Un gros plan du relief de Seti montre un canal ou une voie d’eau près d’un fort rempli de crocodiles. Le long de la rive se trouvent des roseaux, typiques des lacs du bord du delta du Nil qui formaient la frontière nord-est de l’Égypte ancienne. Dans la compréhension de l’approche égyptienne, ces marais-lacs ont contribué à piéger les Israélites dans l’impasse.
Ces liens permettent de souligner la tendance de ceux qui utilisent l’approche égyptienne à se concentrer sur les noms de lieux (ou toponymes) dans le récit biblique et à les relier aux définitions et lieux égyptiens. Le résultat naturel est que les événements du voyage de l’Exode sont rapprochés de l’Égypte.

Un défi concernant les lacs de la frontière nord

Le nom du plan d’eau privilégié par le professeur Hoffmeier pour l’impasse de l’Exode est le lac Ballah. Il s’agissait d’un système de bassins peu profonds qui se formaient comme les eaux dormantes d’un bras du Nil.

Map of Ballah Lake on the edge of the Nile delta
Carte du lac Ballah près de l’extrémité nord des lacs le long de la frontière nord-est de l’Égypte et sur le bord du delta du Nil. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC.)

Cette proposition populaire du lac Ballah présente toutefois quelques difficultés. Par exemple, l’emplacement du lac Ballah à environ 35 miles au nord-est du point de départ de Ramsès/Avaris pose un problème lorsqu’on regarde le texte biblique. La Bible dit que les Israélites n’ont pas suivi la route du nord le long de la côte qui passait juste à côté du lac Ballah.

Lorsque Pharaon a laissé partir le peuple, Dieu ne l’a pas conduit par le pays des Philistins, bien que celui-ci soit proche. Car Dieu a dit : « De peur que le peuple ne change d’avis quand il verra la guerre et retournera en Égypte. » – Exode 13:17 (ESV)

Ensuite, il y a la question du miracle de la mer. La Bible décrit-elle vraiment la séparation de la mer comme se produisant à travers un lac marécageux peu profond ?
Ceux qui utilisent l’approche hébraïque reconnaissent que certains mots de la Bible ont des liens avec l’Égypte, mais ils se concentrent sur les descriptions du texte biblique comme celle qui précède. Ils sont sceptiques quant aux nombreux liens égyptiens favorisés par l’approche égyptienne.
Jason DeRouchie, qui est professeur d’Ancien Testament au Midwestern Baptist Seminary a déclaré : « Le contexte le plus naturel pour nous pour comprendre le sens des mots est d’abord l’hébreu. Et ce qui est significatif, je pense, c’est que la Bible nous est donnée en hébreu par les Hébreux, nous racontant l’histoire de leur délivrance par Dieu. Et donc, il me semble très naturel que nous prenions ce livre ancien au pied de la lettre et que nous permettions aux Hébreux de nous dire ce qu’ils ont vécu – point par point, lieu par lieu ».
Comment évaluer équitablement les demandes émanant de ces deux grandes approches très différentes de l’Exode – et une approche par modèles peut-elle faire partie de la solution ? Nous avons hâte de vous voir au théâtre pour déballer une exploration inspirante et stimulante de l’un des plus grands événements de la Bible. En attendant, REFLEXIONS !

PHOTO DU HAUT : Pharaon et l’armée égyptienne piégeant les Israélites dans la mer. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC

The Dead End of the Exodus Route

Egyptian army trapping the Israelites at the sea from the new film: The Red Sea Miracle

SUMMARY: The final installment in a series (with a Sneak Peek VIDEO) highlighting themes in the new film The Red Sea Miracle; delves into the Detour to a Dead End step of the biblical Exodus journey.

Then the LORD said to Moses, “Tell the people of Israel to turn back and encamp in front of Pi-hahiroth, between Migdol and the sea, in front of Baal-zephon; you shall encamp facing it, by the sea..” – Exodus 14:1-2 (ESV)

Where did Pharaoh Trap the Israelites?

We are just days away from the new film, Patterns of Evidence: The Red Sea Miracle, coming to over 800 theaters in the USA for a single night only on Tuesday, February 18th. One of the most dramatic steps of the Exodus journey investigated in the film is when Pharaoh and his army trap Moses and the Israelites at the shore of the sea. Where did this event take place and what implications does that location have for the nature of the miraculous parting of the sea that saved the Israelites from their impending doom?

As seen in past entries of this series of updates, there are two very different ways to view the events of Exodus in regard to scale and location. These two basic views are termed the “Egyptian approach” and the “Hebrew approach” in the film. The challenge for grappling with these two approaches is that each has a set of evidence and arguments to support their view, and believers in the veracity of the biblical Exodus account are found in both approaches.

Timeline of the Exodus journey across the sea and on to Mount Sinai
The six steps of the biblical Exodus journey across the sea and on to Mount Sinai. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC.)

The question remains, will either approach produce a pattern of evidence that fits the Bible well for all six of the steps? To determine that, the two views will need to be heard from and carefully listened to. The fourth step of the biblical sequence is the Detour to a Dead End. God commands the Israelites to turn off the way of the wilderness road – a Detour – and then camp at the sea.

Once they reach the sea they are at a Dead End with the sea before them and Pharaoh’s army coming in behind to trap them. How does the Egyptian approach understand these events? The sneak peek film clip below introduces a key clue.

A Sneak Peek scene from the Feb 18, 2020 release of Patterns of Evidence: The Red Sea Miracle

A Potential Clue to the Exodus Route on an Egyptian Wall 

One of the major clues in the Egyptian approach to the Dead End step is found in a relief carved on an exterior wall of Karnak temple in Luxor, Egypt. This wall is filled with a panorama of war scenes celebrating the victories of Pharaoh Seti I, who was the father of Ramesses II. One scene depicts Seti returning victorious to Egypt as he processes through a series of known military forts near the coast of the Mediterranean Sea.

The name of one of the forts on this scene (located just behind the horses’ back feet in the image below) is the Migdol of Seti I. The word “migdol” means tower or fort. Significantly, Migdol is also seen in Exodus 14:2 (see above) as one of the places in proximity to the Dead End campsite beside the sea. Could the Bible’s Migdol be the same as the Migdol of Seti I? Many in the Egyptian approach believe so.

Relief from a wall of Karnak Temple in Luxor, Egypt showing Seti I returning victorious to Egypt
Highlights added to the relief showing Seti I returning victorious to Egypt, found on a wall of Karnak Temple in Luxor, Egypt. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC.)

Egyptologist James Hoffmeier commented, “A colleague, Dr. Ellen Morris of Columbia University, she wrote a 900-page dissertation on these forts, their functions, their locations, etcetera. And she concluded that there was likely only one fort named Migdol located in the northern part of Sinai in the New Kingdom. It’s not like there were Migdols all over the place.”

A Convergence of Exodus Place-Names

The mention of Migdol combines with another reality to draw attention to this area. There was a reedy marsh area in the northeast part of the Nile delta known as pa-tufy, meaning “the place of reeds” in Egyptian. Many in the Egyptian approach believe pa-tufy is the sea crossed in the Exodus. They make this connection by noting that the popular definition for the Hebrew name of the Exodus sea (Yam Suph) is “Sea of Reeds.” Other Egyptian and foreign words with potential connections to the names found in the biblical account of Exodus are also found in this same area.

Closeup of the Seti Relief found on a wall of Karnak Temple in Luxor, Egypt
A closeup of the Seti Relief showing a waterway filled with crocodiles and surrounded by reeds. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC.)

A closeup of the Seti Relief shows a canal or waterway near a fort that is filled with crocodiles. Along the shore are reeds, typical of the lakes along the edge of the Nile delta that formed the northeast border of ancient Egypt. In the understanding of the Egyptian approach, these marsh-lakes contributed to the entrapment of the Israelites at the Dead End.

These connections help highlight the tendency of those using the Egyptian approach to focus on the place-names (or toponyms) in the biblical account and to link them to Egyptian definitions and locations. The natural result is that the events of the Exodus journey are pulled close to Egypt.

A Challenge to the Northern Border Lakes

The name of the body of water favored by Professor Hoffmeier for the Dead End of the Exodus is Ballah Lake. It was a system of shallow basins that were formed as backwaters of a Nile River branch.

Map of Ballah Lake on the edge of the Nile delta
Map of Ballah Lake near the north end of the lakes along the northeast border of Egypt and on the edge of the Nile delta. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC.)

This popular Ballah Lake proposal, however, does have some challenges. For instance, the location of Ballah Lake about 35 miles northeast of the Departure Point of Rameses/Avaris does cause a problem when looking at the biblical text. The Bible says the Israelites did not go on the northern route along the coast that passed right by Ballah Lake.

When Pharaoh let the people go, God did not lead them by way of the land of the Philistines, although that was near. For God said, “Lest the people change their minds when they see war and return to Egypt.” – Exodus 13:17 (ESV)

Then there is the question of the miracle at the sea. Is the Bible really portraying the parting of the sea as happening through a shallow marshy lake?

Those using the Hebrew approach acknowledge that some of the words in the Bible have Egyptian connections, but they focus on the descriptions in the biblical text like the one above. They are skeptical of many of the Egyptian connections favored by the Egyptian approach.

Jason DeRouchie, who is Professor of Old Testament at Midwestern Baptist Seminary stated, “The most natural context for us to understand the meaning of words is first in Hebrew. And what’s significant, I think, is that the Bible is given to us in Hebrew by Hebrews, telling us the story of God’s delivering of them. And so, it seems very natural to me that we would take this ancient book at face value and allow the Hebrews to tell us what they experienced – point by point, location by location.”

How can claims from these two very different main approaches to the Exodus be assessed fairly – and can a patterns approach be part of the solution? We look forward to seeing you in theaters as we unpack an inspiring and thought-provoking exploration of one of the greatest events in the Bible. Until then, KEEP THINKING!

TOP PHOTO: Pharaoh and the Egyptian army trapping the Israelites at the sea. (© 2020 Patterns of Evidence, LLC.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s