Nouvelle découverte d’un autre sceau du premier temple à Jérusalem

Note de l’éditeur :

La découverte de vestiges près du Mur dit des lamentations, ne signifie pas forcément que le Temple se trouvait à proximité immédiate de cet endroit. Car la vraie Jérusalem a été rasée par les romains qui créèrent ensuite une cité romaine. Cette cité romaine avait sa garnison sur un mont qui sera nommé à tort et bien plus tard , Mont du Temple. Et comme dans toute reconstruction, on se sert des vestiges de l’ancienne ville pour construire la nouvelle. Ce qui est certain, c’est que la vraie Jérusalem et le vrai Mont du Temple n’étaient pas très loin, comme le confirme cette nouvelle découverte.

Pour plus d’infos voir : https://actubible.wordpress.com/2017/12/22/lemplacement-temple-identifiee-et-localisation-de-la-vraie-jerusalem/

Bonne Lecture

==========================================

Nouvelle découverte d’un autre sceau du premier temple à Jérusalem

Adonayahu Asher Al Habayit seal from a recent archeological dig in Jerusalem

RÉSUMÉ : Une découverte récente a été faite à partir du sol d’une excavation effectuée en 2013 sous les ruines de l’escalier de l’Arche de Robinson au Mur occidental à Jérusalem. Une bulle, ou sceau, portant le nom et l’identité d’un fonctionnaire à un roi biblique a été déterrée.

Pharaon dit à Joseph : « Depuis que Dieu vous a montré tout cela, il n’y a personne d’aussi perspicace et sage que vous. Tu seras à la tête de ma maison, et tout mon peuple s’ordonnera selon tes ordres. Seulement en ce qui concerne le trône, je serai plus grand que toi. » Pharaon dit à Joseph : « Voici, je t’ai établi sur tout le pays d’Égypte. » Pharaon prit sa chevalière de sa main, la mit sur la main de Joseph, le revêtit de vêtements de fin lin et lui mit une chaîne d’or autour du cou. Et il le fit monter dans son second char. Et ils crièrent devant lui : « Inclinez le genou ! » Il l’établit ainsi sur tout le pays d’Égypte. Pharaon dit à Joseph : « Je suis Pharaon, et sans ton consentement, personne ne lèvera la main ou le pied dans tout le pays d’Égypte ». – Gen. 41:39-44 (ESV)

La découverte du sceau

Comme on l’a largement annoncé dans les nouvelles israéliennes, le sol d’une excavation effectuée en 2013 sous l’arche de Robinson a été examiné l’été dernier dans le cadre d’un programme archéologique bénévole parrainé par la Cité de David’s Archaeological Experience. Un adolescent qui fouillait la terre aurait fait une découverte très spéciale. Il s’agissait d’une bulle, ou d’une empreinte de sceau du sceau personnel d’un haut fonctionnaire représentant un roi biblique.

Le sceau identifie le représentant par son nom et son rôle officiel. Ecrit en écriture paléo-hébraïque, et datable du royaume de Juda au VIIe siècle avant notre ère, le sceau se lit : « Adoniyahu Asher Al Habayit », traduit par « Adonijah, Qui est au-dessus de la maison » (Adonijah est la traduction couramment utilisée dans les Bibles en anglais). Le sceau serait d’environ 1 centimètre et fait de métal. (Voir une mise à jour précédente pour la découverte d’un sceau montrant la preuve que Jérusalem était une ville forte et centrale).

Archeologist holding the Adonijah seal recently excavated near the Western Wall in JerusalemLe sceau Adonijah. De minuscules bulles ont été utilisées pour désigner le propriétaire et son autorité, et des documents scellés ont été apposés pour empêcher la falsification. (Source : Eliyahu Yanai, Ville de David)

Le premier plan de la découverte

Depuis près de 2 000 ans, les visiteurs de l’angle sud-ouest du mur occidental ont peut-être observé des pierres inoffensives qui dépassent sans avoir la moindre idée de leur destination initiale. À l’origine, ces pierres faisaient partie d’une grande arche et d’un escalier construits dans le cadre du projet d’expansion du Second Temple d’Hérode. Josèphe nota qu’à ce moment, un pont composé d’un grand nombre de marches menait autrefois à la vallée et aux rues en contrebas.

The remains of Robinson’s Arch at the Western Wall in Jerusalem as they look today.
Les restes de l’Arche de Robinson tels qu’ils sont aujourd’hui. L’arche soutenant un escalier monumental se dressait autrefois à l’angle sud-ouest du Mont du Temple. (Crédit: : Brian Jeffery Beggerly de S’pore (Singapour), Singapour[CC BY 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)%5D dans Wikimedia Commons)

However, the staircase was destroyed in 70 CE in connection to the sacking of Jerusalem, meaning that it was only completed and in place for a few decades. For many centuries since then, it seemed no one understood or even noticed the stones or their connection to the ground level debris that lay at the base of the wall.

Comment le sceau a-t-il survécu ?

Cependant, à partir du début du 19e siècle, les restes de l’arche et les débris sur le sol devinrent les objets répétés d’enquête et d’investigation, à commencer par Edward Robinson, un bibliste américain. Étonnamment, au moment de la découverte de Robinson (1838 de notre ère), certaines ruines de l’escalier ou du pont étaient au niveau du sol et bien en vue.

Ce qui est important, c’est que le sol sous ce pont détruit a été protégé et non perturbé pendant la majeure partie des deux derniers millénaires. Tout ce qui a survécu intacte dans le sol de la première période du temple jusqu’à ce que le pont a été rasé au sol en 70 CE, a continué à rester caché sous le couvert des ruines du pont jusqu’à ce que des fouilles récentes le déterrer.

The Robinson’s Arch how it looked in ancient Jerusalem
Reconstruction de l’arche de Robinson d’après le modèle de la Jérusalem antique dans le musée du château de David. (Crédit : Водник at ru.wikipedia[CC BY-SA 2.5 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)%5D dans Wikimedia Commons)

L’importance et la signification du sceau

Ainsi, un premier objet du temple a apparemment été découvert, et c’est une bulle. L’expression « Adoniyahu Asher Al Habayit », ou « Adonijah, qui est au-dessus de la maison », est intéressante pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’expression « Asher Al Habayit » a été utilisée pour identifier le plus haut représentant de l’administration qu’il servait. C’était le statut le plus élevé qui pouvait être atteint sous une règle donnée. Par exemple, c’est le statut qui a été donné à Joseph quand Potiphar l’a fait chef de sa maison (Gen. 39:4). Plus tard, Joseph reçut de nouveau ce statut lorsque le Pharaon d’Egypte le nomma Vizir sur l’Egypte (Gen. 41:39-44). En fin de compte, Joseph avait son propre intendant qui gérait ses affaires et servait « sa maison » (Gn 43, 19-24). Dans ce dernier cas, il est clair que l’individu était au courant des actions et des souhaits de la personne qu’il servait.

(Voir ces Thinker Updates pour la découverte d’une collection de sceaux du Premier Temple prouvant que des réfugiés israélites étaient en Juda, le sceau du roi Ezéchias, et une inscription de sceau hébreu qui nomme un assistant du roi Josias mentionné dans la Bible).

Dans la première période du Temple, l’intendant du roi Ézéchias est identifié sous ce titre comme Éliakim dans de multiples textes (2 Rois 18:18 ; 18:37 ; Ésaïe 36:3). Un langage semblable est utilisé dans le Nouveau Testament lorsque l’ange annonce à Marie qu’elle donnera naissance à Jésus, qui sera appelé le Fils du Très-Haut, qui obtiendra le trône de David, son père, et qui régnera « sur la maison » de Jacob à jamais. Dans le Livre des Hébreux, il est à nouveau décrit comme un grand souverain sacrificateur qui est « au-dessus de la maison » de Dieu, encourageant ainsi les croyants à s’approcher avec confiance (Hébreux 10:21).

Lorsqu’ils eurent appelé le roi, Éliakim, fils de Hilkija, qui était chef de la maison, et Schebna, secrétaire, et Joas, fils d’Asaph, archiviste, sortirent vers eux. – 2 Rois 18:18 (ESV)

Personne ne sait avec certitude qui est l’Adonijah mentionné dans la bulle, ni quel roi il a servi. Ce que l’on sait, cependant, c’est que le nom n’était pas rare. Il y a trois hommes différents dans la Bible qui s’appellent Adonija, et cela signifie « Mon Seigneur est Yahvé ». Le premier Adonija connu fut le tristement célèbre quatrième fils du roi David (2 Samuel 3:4). Le second était un Lévite envoyé pour enseigner le livre de la loi aux habitants de Juda (2 Chroniques 17:8). Le troisième Adonija connu était un chef post-captivité mentionné dans Néhémie 10:6. Il n’y a peut-être pas de meilleur nom biblique que celui-ci !

Qui que soit cet Adoniah, il était le plus haut fonctionnaire d’un roi biblique de l’époque du Premier Temple, et nous avons apparemment maintenant un sceau de son sceau personnel. Avoir une bulle imprimée avec le nom de quelqu’un d’aussi proche d’un roi biblique capte définitivement l’imagination. C’est certainement une découverte qui nous fera réfléchir !

TOP PHOTO : La bulle « Adonayahu Asher Al Habayit » (sceau). (Crédit : ELIYAHU YANAI CITY OF DAVID ARCHIVES)

=========================================================================

New Discovery of Another First Temple Seal in Jerusalem

Adonayahu Asher Al Habayit seal from a recent archeological dig in Jerusalem

SUMMARY: A recent discovery has been made from the soil of a 2013 excavation from underneath the ruins of the Robinson’s Arch stairway at the Western Wall in Jerusalem. A bulla, or seal, bearing the name and identity of an official to a biblical king has been unearthed.

Then Pharaoh said to Joseph, “Since God has shown you all this, there is none so discerning and wise as you are. You shall be over my house, and all my people shall order themselves as you command. Only as regards the throne will I be greater than you.” And Pharaoh said to Joseph, “See, I have set you over all the land of Egypt.” Then Pharaoh took his signet ring from his hand and put it on Joseph’s hand, and clothed him in garments of fine linen and put a gold chain about his neck. And he made him ride in his second chariot. And they called out before him, “Bow the knee!” Thus he set him over all the land of Egypt. Moreover, Pharaoh said to Joseph, “I am Pharaoh, and without your consent no one shall lift up hand or foot in all the land of Egypt.”  – Gen. 41:39-44 (ESV)

The Discovery of the Seal

As widely publicized in Israeli news, soil from a 2013 excavation of material beneath the Robinson’s Arch area was examined this past summer as part of a volunteer archaeological program sponsored by the City of David’s Archaeological Experience. A teenager sifting through the dirt reportedly made a very special discovery. It was a bulla, or seal impression from the personal signet of a high official representing a biblical king.

The seal identifies the representative by name and official role. Written in paleo-Hebrew script, and datable to the Kingdom of Judah in the 7th century BCE, the seal reads: “Adoniyahu Asher Al Habayit,” translated as “Adonijah, Who is Over the House” (Adonijah is the translation customarily used in English Bibles). The seal is reportedly about 1 centimeter and made of metal. (See a previous Update for the discovery of a seal showing evidence that Jerusalem was a strong, central city.)

Archeologist holding the Adonijah seal recently excavated near the Western Wall in Jerusalem
The Adonijah seal. Tiny bullae were used to designate the owner and their authority, and seal documents to prevent tampering. (Credit: Eliyahu Yanai, City of David) 

The Foreground of the Discovery

For almost 2,000 years, visitors to the southwestern corner of the Western Wall may have observed innocuous stones jutting out with little idea of their original purpose. Originally, these stones were part of a great arch and stairway built there as part of Herod’s Second Temple expansion project. Josephus recorded that at this juncture, a bridge comprised of a great number of steps once led to the valley and streets below.

The remains of Robinson’s Arch at the Western Wall in Jerusalem as they look today.
The remains of Robinson’s Arch as they look today. The arch supporting a monumental staircase once stood at the southwest corner of the Temple Mount. (Credit:: Brian Jeffery Beggerly from S’pore (Singapore), Singapore [CC BY 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)%5D in Wikimedia Commons)

However, the staircase was destroyed in 70 CE in connection to the sacking of Jerusalem, meaning that it was only completed and in place for a few decades. For many centuries since then, it seemed no one understood or even noticed the stones or their connection to the ground level debris that lay at the base of the wall.

How the Seal Survived 

However, beginning with American biblical scholar, Edward Robinson in the early 19th century, the remains of the arch and the debris on the ground became the repeated objects of inquiry and investigation. Amazingly, at the time of Robinson’s discovery (1838 CE) some of the ruins from the stairway or bridge were at ground level and in full view.

The significance of this is that the soil underneath this destroyed bridge was protected and undisturbed for most of the past two millennia. Anything that survived undisturbed in the soil from the first temple period until the bridge was razed to the ground in 70 CE, continued to remain hidden under cover of the bridge ruins until recent excavations unearthed it.

The Robinson’s Arch how it looked in ancient Jerusalem
A reconstruction of Robinson’s Arch from the Ancient Jerusalem model in the Museum of David Castle. (Credit: Водник at ru.wikipedia [CC BY-SA 2.5 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)%5D in Wikimedia Commons)

The Seal’s Significance and Meaning

Hence, a first temple object has apparently now been discovered, and it is a bulla. The phrase “Adoniyahu Asher Al Habayit,” or “Adonijah, Who is Over the House,” is interesting for a few reasons. First, the phrase “Asher Al Habayit” was used to identify the most senior representative of the administration that he served. This was the highest status that could be achieved under a given ruler. For example, it was the status that was given to Joseph when Potiphar made him overseer of his house (Gen. 39:4). Later, Joseph once again received this status when the Pharaoh of Egypt appointed him Vizier over Egypt (Gen. 41:39-44). Ultimately, Joseph had his own steward who managed his affairs and served “over his house” (Gen. 43:19-24). In this latter case, it is clear that the individual was uniquely privy to the actions and wishes of the individual he served.

(See these Thinker Updates for the discovery of a collection of First Temple seals providing evidence that Israelite refugees were in Judah, King Hezekiah’s seal, and a Hebrew seal inscription that names an aide to King Josiah mentioned in the Bible.)

In the first Temple period, King Hezekiah’s steward is identified with this title as Eliakim in multiple texts (2 Kings 18:18; 18:37; Isaiah 36:3). Similar language is used in the New Testament when the angel announced to Mary that she would give birth to Jesus, who would be called the Son of the Most High, who would be granted the throne of His father David, and who would reign “over the house” of Jacob forever. In the Book of Hebrews, He again is described as a great high priest who is “over the house” of God, thus encouraging believers to draw near with confidence (Hebrews 10:21).

And when they called for the king, there came out to them Eliakim the son of Hilkiah, who was over the household, and Shebnah the secretary, and Joah the son of Asaph, the recorder. – 2 Kings 18:18 (ESV)

No one knows for sure who the Adonijah referenced in the bulla is, or which king he served. What is known, though, is that the name wasn’t uncommon. There are three different men in the Bible named Adonijah, and it means “My Lord is Yahweh.” The first known Adonijah was the infamous fourth son of King David (2 Samuel 3:4). The second was a Levite sent to teach the book of the law to the inhabitants of Judah (2 Chronicles 17:8). The third known Adonijah was a post-captivity leader mentioned in Nehemiah 10:6. Perhaps there is not a better biblical name than this one!

Whoever this Adoniah was, he was the highest official to a biblical king from the First Temple Period, and we apparently now have a seal from his personal signet. Having an actual bulla imprinted with the name of someone so close to a biblical king definitely captures the imagination. This is certainly a discovery that will keep us thinking!

TOP PHOTO: The “Adonayahu Asher Al Habayit” bulla (seal). (Credit: ELIYAHU YANAI CITY OF DAVID ARCHIVES)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s