Axe Gog-Magog : La Turquie envahit le Nord de la Syrie

La Turquie  vient de lancer une offensive massive au Nord de la Syrie,

sous prétexte d’éradiquer les terroristes kurdes qui la menace. Cette offensive fait suite au retrait des troupes américaines qui stationnaient dans la région sous contrôle kurde.

Cette attaque pourrait causer un génocide programmé du peuple kurde vivant dans cette région et la libération des milliers de terroristes d’ISIS (DAESH) dont de nombreux européens en particulier belges et français, avec pour conséquence une infiltration de ces derniers en Europe et une recrudescence des attentats également.

Dans ce panier de crabes qu’est le Moyen Orient, il faut se rappeler que tous les acteurs de la région, même s’ils se détestent entre eux ,  ont un objectif commun :

« Anéantir Israël et les juifs »

 

Il est a remarquer que la Turquie qui soit disant luttait contre les terroristes de l’Etat Islamique, s’accommodait fort bien des livraisons de pétrole acheminé par les dits terroristes et en tirait un gain substanciel .

La Turquie rêve elle même d’un grand état islamique sur la région, mais ottoman bien sûr !

Ce rêve est disputé par d’autres puissances régionales que sont : l’Arabie Saoudite (mère du terrorisme islamique internationale), l’Iran ( pays de l’islam chiite) et par des états voyous du type Qatar, ainsi que d’autres états musulmans de la région et de leurs milices (Hamas, Hezbollah, OLP …etc..), qui souhaitent participer à la reconquête de Jérusalem.

Cette même Turquie qui récemment à violé son alliance

avec l’Otan et les USA en se fournissant en matériel militaire russe de dernière génération ( missile S400, et peut être bientôt de bombardiers Soukoï).

====================================================

Voici un extrait de l’article du Figaro sur ce sujet :

Ankara passe à l’attaque au nord de la Syrie

Deux jours après l’annonce du retrait américain, des bombardements turcs ont frappé la localité de Ras el-Aïn. Un Conseil de sécurité de l’Onu se réunira demain.

La ville de Ras al-Ain bombardée ce mercredi.
La ville de Ras al-Ain bombardée ce mercredi. DELIL SOULEIMAN/AFP

La Turquie a tenu sa parole. Deux jours après l’annonce soudaine du retrait américain, et malgré les nouvelles menaces de Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan a confirmé ce mercredi le début des opérations militaires en Syrie. «Les forces armées turques et l’Armée syrienne nationale (composée de rebelles syriens soutenus par Ankara) viennent de lancer l’opération Source de paix contre les terroristes du PKK/YPG et de Daech au nord de la Syrie. Notre mission est d’empêcher la création d’un corridor terroriste sur notre frontière, et d’apporter la paix dans ce secteur», a déclaré en fin d’après-midi le président turc via son compte Twitter. Au même moment, un journaliste de la chaîne CNN Türk rapportait plusieurs explosions à Ras el-Aïn, dans le nord de la Syrie, en précisant que des avions avaient survolé ce poste-frontière évacué lundi par les forces spéciales américaines qui protégeaient jusqu’ici leurs alliés kurdes dans la région. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, onze

La suite sur le site du Figaro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s