Découverte de l’ancienne citée philistine de Gath

Des archéologues  découvrent une fortification  » massive et gigantesque », que l’on croit être l’ancienne cité philistine de Gath et qui abritait Goliath.

L’architecture monumentale avec des dimensions beaucoup plus grandes que presque tout ce que l’on trouve dans le Moyen-Orient à cette époque, dit Maeir. Cette couche inattendue ouvre la possibilité que la ville était une forteresse régionale au XIe siècle, a dit Maeir, par opposition à l’établissement d’Ekron, précédemment supposé. En tant que telle, la découverte pourrait entraîner une remise en question de la « matrice des puissances fortes de la région à l’époque », a-t-il dit. Dans la couche « Goliath », les blocs mesurent entre 3,2 et 6,5 pieds.

Colossal ancient structures found at Gath may explain origin of story of Goliath

Un Goliath peut avoir grandi dans une ville de la même taille que cette ville géante. Dans le cadre du projet archéologique « Tell es-Safi/Gath » en cours, des vestiges gigantesques d’une architecture « énorme » et des fortifications d’une nouvelle couche « biblique » inattendue de la ville philistine de Gath ont été mis au jour cet été.

Les fouilles et les fouilles sur le site de ce que l’on croit être l’ancienne cité biblique de Gath durent depuis quelques années, mais les archéologues ont récemment découvert une nouvelle  » couche  » passionnante qui éclaire le fait que Gath est en fait la demeure de Goliath et de ses frères géants. Les résultats sont encore en cours d’analyse, mais il suffit de dire que cela crée un buzz dans la communauté de l’archéologie biblique au Moyen-Orient.

« Comme il parlait avec eux, voici, un Philistin de Gath de l’armée des Philistins monta, du nom de Goliath, et parla selon les mêmes paroles ; et David les entendit. Et tous les hommes d’Israël, voyant l’homme, s’enfuirent loin de lui, et furent saisis d’une grande crainte. » 1 Samuel 17:23,24 (KJV)

Bien sûr, si vous êtes un croyant biblique, vous savez déjà que Gath était la maison du géant Goliath qui a été tué par le jeune berger David, qui allait devenir le meilleur roi qu’Israël ait jamais eu. Votre Bible « poussiéreuse, vieille et archaïque » du roi Jacques (NdT version anglaise très utilisée) avec toutes ses tournures désuètes contient cette vérité et mille autres, tout comme celles, que la science s’efforce encore de rattraper. Oui, monsieur, cette vielle Bible est plus actuelle que les gros titres de demain.

 

Les anciennes structures colossales trouvées à Gath peuvent expliquer l’origine de l’histoire de Goliath.

AU TEMPS D’ISRAEL :

Alors que la plupart des zones précédemment fouillées du site datent des Xe et IXe siècles avant notre ère, cette nouvelle couche date du XIe siècle, lorsque, selon le récit biblique du 1 Samuel 17, le futur roi David a tué le géant Goliath.

« Pour les érudits qui admettent que David était une figure historique – et je suis parmi eux – de la fin du XIe siècle au début du Xe siècle avant notre ère, l’époque de la première phase de la ville de Gath, dont les vestiges impressionnants viennent d’être découverts, est celle de la période de David « , a déclaré le professeur Aren Maeir, directeur des fouilles du Tell es-Safi/Gath, de la Bar-Ilan University pendant 23 ans au Times of Israel. La datation suit la chronologie des Rois d’Israël et de Juda telle que présentée dans la Bible.

« Si, en fait, David avait affronté un adversaire au cours d’un seul combat, le plus souvent identifié comme Goliath, ce serait plus ou moins l’époque du début de l’âge du fer dans la ville de Gath « , a déclaré Maeir. Il a souligné qu' »il est difficile de dire s’il y a ou non un noyau historique dans l’histoire, et s’il y a en fait un noyau, quel était ce noyau ? ».

 

View of the Water Gate at Gath, summer 2019

Il n’y a toujours pas d’inscription indiquant de manière concluante que « c’est Gath », mais les deux décennies précédentes de fouilles à Tell es-Safi/Gath ont mis au jour un site philistin massif de l’âge du fer qui a servi de centre de gravité à la région aux IXe et Xe siècles, dit Maeir. La colonie a été détruite par le roi araméen Hazaël vers 830 av. J.-C., ce qui se reflète dans le récit de Gath qui est écrit dans Rois II 12:18.

Pendant des années, dit Maeir, lui et son équipe avaient supposé que la couche de destruction de Hazael était la plus grande phase de l’ancien Gath. « Mais j’avais toujours ce sentiment pénible. Ça me dérangeait : Si la ville détruite par Hazael était si importante, pourquoi n’avait-elle pas de fortifications ? Il y en avait, mais il n’y avait pas matière à écrire là-dessus « , a dit Maeir.

En creusant un peu plus cette année, l’équipe a trouvé des vestiges impressionnants qui datent d’avant le peuplement détruit par Hazael en 830 avant notre ère, comme on l’a d’abord signalé à Haaretz.

« Ils montrent que les bâtiments et les fortifications étaient très grands, construits avec de très grosses pierres, » dit Maeir. L’équipe a également mis au jour des murs inhabituels du XIe siècle avant JC construits avec des briques très épaisses, bien construites et brûlées. Maeir dit que ce type de brique est rarement utilisé à l’époque pré-romaine.

En commençant les fouilles sur le site du XIe siècle,  » nous avons eu le sentiment que cette première phase est peut-être plus grande et beaucoup plus impressionnante que la ville détruite par Hazael « , a-t-il dit. « C’est une surprise, mais d’un autre côté, ça explique quelque chose… Les pièces s’emboîtent maintenant beaucoup mieux. »

L’architecture monumentale est de dimensions beaucoup plus grandes que presque tout ce que l’on trouve dans le Moyen Orient à cette époque, dit Maeir. Cette couche inattendue ouvre la possibilité que la ville était une forteresse régionale au XIe siècle, a dit Maeir, par opposition à l’établissement d’Ekron, précédemment supposé. En tant que telle, la découverte pourrait entraîner une remise en question de la « matrice des puissances fortes de la région à l’époque », a-t-il dit.

Les fortifications découvertes dans la ville basse ont une largeur de 4 mètres (13 pieds), alors que les murs ont  de 2 à 2,5 mètres (6,5 à 8 pieds) de large découverts plus tard. De même, les dimensions du matériau de construction lui-même sont très différentes. Dans les couches ultérieures du site, les anciens architectes ont utilisé des pierres d’un demi-mètre de long (1,6 pied), explique Maeir. Dans la « couche de Goliath », les blocs mesurent entre un et deux mètres (environ 3,2-6,5 pieds).

La ville du 11ème siècle était exceptionnellement grande et aurait couvert une superficie de 500 dounams (123,5 acres) – plus de deux fois la superficie des villes les plus comparables dans le Moyen Orient, a déclaré Maeir. A titre de référence, quand la Jérusalem antique était à son apogée quelques centaines d’années plus tard, elle n’aurait atteint que 400-500 dounams, a-t-il dit.

 

En termes géographiques, Gath était une  » ville de 1ere importance  » et à une échelle plus grande et différente que les autres « , a déclaré Maeir, en la comparant à la différence entre New York City et Indianapolis.

En plus de la gigantesque découverte du bâtiment, Maeir et son équipe ont également découvert plusieurs pièces vieilles de 3 000 ans qui semblent être des fortifications créées juste avant la conquête de Hazael. Les salles en briques crues du 9e ou 10e siècle étaient remplies de terre, ce qui a préservé leurs murs enduits de 2 mètres de haut et les portes menant à d’autres pièces. Il est inhabituel d’avoir des murs aussi hauts faits de briques intactes et séchées au soleil, dit-il.

Les fouilles de cet été viennent de s’achever. Selon le site Web bien mis à jour du projet, 2021 marquera la 25e et dernière saison. « Vous fouillez un site si longtemps que vous pensez le comprendre, » dit Maeir. « Mais chaque tour de truelle peut apporter une découverte nouvelle et inattendue. »

Lire Plus

======================================

Biblical Archaeologists Discover A ‘Massive’ Giant-Sized Fortification Believed To Be The Ancient Philistine City Of Gath And Home To Goliath

The monumental architecture is of much larger dimensions than almost anything found in the Levant during this era, said Maeir. This unexpected layer opens up the possibility that the city was a regional stronghold by the 11th century, said Maeir, as opposed to the previously assumed settlement of Ekron. As such, the find could cause a rethink of the “matrix of who were the strong powers in the region at the time,” he said. In the “Goliath layer,” the blocks measure between 3.2-6.5 feet.
Colossal ancient structures found at Gath may explain origin of story of Goliath
SHARE THIS IMPORTANT NTEB ARTICLE:

Facebook306TwitterMeWeRedditEmail

A Goliath of a man may have sprouted from an equally giant-sized city. Super-sized remains of “enormous” architecture and fortifications from a new, unexpected “biblical-era” layer of the Philistine city of Gath were unearthed this summer at the ongoing Tell es-Safi/Gath Archaeological Project.

Digging and excavations at the site of what is believed to be the ancient biblical city of Gath have been going on for a few years now, but archaeologists have recently found an exciting ‘new layer’ which is shedding light on Gath actually being the home of Goliath and his fellow giant brothers. Results are still being analyzed but suffice to say it is creating a buzz in the biblical archaeology community in the Middle East.

“And as he talked with them, behold, there came up the champion, the Philistine of Gath, Goliath by name, out of the armies of the Philistines, and spake according to the same words: and David heard them. And all the men of Israel, when they saw the man, fled from him, and were sore afraid.” 1 Samuel 17:23,24 (KJV)

Of course, if you’re a Bible believer, you already know that Gath was the home of the giant Goliath who was slayed by the shepherd boy David, who would grow up to be the best king Israel ever had. Your ‘dusty, old and archaic’ King James Bible with all its ‘thees and thous’ contains that truth and a thousand more just like it that science is still struggling to catch up with. Yes sir, that dime store KJV is more up-to-date than tomorrow’s headlines.

Colossal ancient structures found at Gath may explain origin of story of Goliath

FROM THE TIMES OF ISRAEL: Whereas most of the site’s previously excavated areas date to the 10th and 9th centuries BCE, this new layer dates to the 11th century, when, according to the biblical narrative in 1 Samuel 17 , the future King David slew the giant Goliath.

“For those scholars that accept that David was a historical figure — and I’m among them — the late 11th-, early 10th century BCE, the time of the earlier phase of the city of Gath, whose impressive remains were just found, is the time frame in which David existed,” Bar-Ilan University Prof. Aren Maeir, the 23-year excavation director of the Tell es-Safi/Gath dig, told The Times of Israel. The dating follows the chronology of the Kings of Israel and Judah as presented in the Bible.

“If in fact David did confront an opponent in single combat, most often identified as Goliath, this would, more or less, be the time of this early Iron Age phase of the city of Gath,” said Maeir. He emphasized that “it is hard to say whether or not there is a historical kernel to the story, and if there is in fact a kernel, what this kernel was.”

View of the Water Gate at Gath, summer 2019

There is still no inscription conclusively stating that “this is Gath,” however the previous two decades of excavation at Tell es-Safi/Gath have uncovered a massive Iron Age Philistine site that served as the region’s center of gravity in the 9th and 10th centuries, said Maeir. The settlement was destroyed by the Aramean King Hazael around 830 BCE, which is echoed in the account of Gath that is written in Kings II 12:18.

For years, said Maeir, he and his team had assumed that the Hazael destruction layer was the largest phase of ancient Gath. “But I kept having this niggling feeling. It was bothering me: If the city destroyed by Hazael was so important, why didn’t it have fortifications? There were some, but nothing to write home about,” said Maeir.

Digging a little deeper this year, the team found impressive remains that predate the settlement destroyed by Hazael in 830 BCE, as first reported in Haaretz.

“They show that the buildings and the fortifications were very large, built with extremely large stones,” Maeir said. The team also unearthed unusual 11th century walls constructed with very thick, well-built, burnt brick. Maeir said this type of brick is rarely used in pre-Roman times.

While beginning excavation at the 11th century site, “We got the feeling that perhaps this earlier phase is larger and dramatically more impressive than the city that was destroyed by Hazael,” he said. “It’s a surprise, but on the other hand — it explains something… The pieces fit together now much better.”

The monumental architecture is of much larger dimensions than almost anything found in the Levant during this era, said Maeir. This unexpected layer opens up the possibility that the city was a regional stronghold by the 11th century, said Maeir, as opposed to the previously assumed settlement of Ekron. As such, the find could cause a rethink of the “matrix of who were the strong powers in the region at the time,” he said.

The uncovered fortifications discovered in the lower city are 4 meters (13 feet) wide, versus the 2-2.5 meter (6.5-8 foot) wide walls discovered from later periods. Likewise, the dimensions of the building material itself are dramatically different. In later layers at the site, said Maeir, the ancient architects used half-meter-long (1.6 foot) stones. In the “Goliath layer,” the blocks measure between one and two meters (roughly 3.2-6.5 feet).

The 11th century city was outstandingly large and would have covered an area of 500 dunams (123.5 acres) — more than twice the area of most comparable cities in the Levant, said Maeir. For point of reference, when ancient Jerusalem was at its height a few hundred years later, it would have reached 400-500 dunams, he said.

“In geographical terms, Gath was a ‘primate city’ and on a larger and different scale than others,” said Maeir, comparing it to the difference between New York City versus Indianapolis.

In addition to the gigantic building discovery, Maeir and his team also uncovered several 3,000-year old rooms that appear to be fortifications created just prior to the Hazael conquest. The 9th or 10th century mudbrick rooms were filled with earth, which preserved their 2 meter-high plastered walls and doorways leading to other rooms. It is unusual to have such high walls made of intact sun-dried bricks, he said.

This summer’s dig has just concluded. According to the project’s well-updated website, 2021 will mark the 25th and final season. “You excavate a site so for long that you think you understand it,” said Maeir. “But every turn of the trowel can bring a new and unexpected find.” READ MORE

======================================

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s