Le printemps approche… l’enlèvement aussi ?

Le printemps approche

Par T.W. Tramm ; version vidéo en français (accès ici)

Le 20 mars marque l’équinoxe de printemps et le début du printemps dans l’hémisphère Nord.

A partir de ce jour, les journées plus longues et plus chaudes auront un effet transformateur sur la nature : L’herbe germera et s’épaissira. Les arbres et les arbustes bourgeonneront et donneront naissance à de nouvelles pousses. Les oiseaux pondent leurs œufs et les mammifères mettent bas. Les animaux perdront leur manteau d’hiver et les chenilles se transformeront en papillons. Le monde autour de nous, qui nous avait semblé « mort » pendant le long hiver froid, reviendra à la vie !

Sachant que Dieu, l’Auteur de la Nature, est cohérent et travaille selon des modèles, il n’est pas surprenant que le printemps soit aussi un temps de nouveaux commencements dans les Écritures.

Biblique, le printemps, c’est quand…

– La nouvelle année commence (Ex. 12, 1, 2).

– La saison de la moisson commence (Lévitique 23:9-14).

– Des personnages principaux comme Abraham, Isaac, Jacob et le roi David sont nés.1

– Le peuple de Dieu est libéré de la captivité (Ex. 12 ; Ez. 7 ; Neh. 2).

– Le peuple de Dieu est marié ou fiancée (Ex 19 ; Ruth ; Actes 2).

– Des décrets sont émis (Ez. 7 ; Neh. 2).

– Les rois sortent au combat (2 Sam. 11:1).

– Le figuier produit des feuilles (Matt. 24:32).2

– La Nation d’Israël naît et renaît (Exode/1948).

– On sonne la trompette de Dieu (Ex 19, 16, 19, 20).

– La résurrection et l’ascension ont lieu (Matt. 27:51-53).

– Un changement de dispersion (loi/grâce) se produit (Ex. 20 ; Actes 2).
Enfin et surtout, le printemps est le moment où le berger vient rassembler et spirituer sa bien-aimée servante Shulammite (Gentil) dans le Cantique des Cantiques de Salomon :
« L’hiver est passé, la pluie est finie et partie. Les fleurs apparaissent sur la terre ; le temps du chant est venu…. Lève-toi, mon amour, ma belle, et pars ! » (Chanson 2:11-13).
Ainsi, dans la Nature comme dans les Écritures, le printemps est un temps de nouveaux commencements, de naissance, de renaissance, de mariage, de rédemption et de transformation.

Qu’est-ce que ces thèmes ont en commun ?

Ils décrivent chacun l’événement impressionnant et très attendu que nous appelons l’Enlèvement :
– L’Enlèvement est un « nouveau départ », car nous allons acquérir de nouveaux corps incorruptibles (1 Co 15, 53).

– L’Enlèvement est comme une « naissance » car nous naissons dans le Royaume des Cieux (1 Jean 3:2).

– L’Enlèvement est un « mariage » entre l’Église et Dieu (Mt 25).

– L’Enlèvement est un temps de « rédemption » pour nos corps physiques (Rom. 8:23 ; Ep. 1:13, 14).

– L’Enlèvement est une « transformation » qui se produit en un clin d’œil (1 Co 15, 52).
Certains croient que la capture ne peut avoir lieu qu’autour de la Fête des Trompettes à la fin de l’été ou au début de l’automne.3 La Pentecôte au printemps, cependant, est plus typique de la moisson de l’Église. Une des raisons est liée à l’ordre des résurrections décrit par Paul :
« Chacun sera élevé dans le bon ordre : Le Christ, d’abord ; puis, au moment de sa venue, ceux qui lui appartiennent  » (1 Co 15, 20-23).
Paul enseigne que chaque groupe, Christ et plus tard ceux qui le suivent, seront ressuscités dans un ordre particulier. Dans les Écritures, les résurrections sont présentées comme des rassemblements devant le Seigneur (Apoc. 7:9-14 ; 14:15 ; 2 Thess. 2:1). Il y a trois rassemblements de la moisson devant le Seigneur dans la Bible (Deut. 16:16) et trois résurrections principales, ce qui suggère la chronologie suivante :
1) Récolte de la Pâque et des prémices : Jésus et beaucoup de saints sont ressuscités (Matt. 27:51-53).

2) Récolte de la Pentecôte : Église ressuscitée.

3) Récolte des tabernacles : Les saints de la tribulation ressuscités (Apoc. 20:4-6).
La fête des Trumpettes n’est pas un festival de récolte. Cela ne veut pas dire que le rassemblement de l’Église ne peut avoir lieu en la Fête des Trompettes ; c’est seulement pour dire qu’en ce qui concerne les fêtes, la Pentecôte au printemps est plus logique. (Pour plus d’informations sur la Pentecôte, voir note4 ci-dessous.)

Inutile de dire que le printemps est un temps d’attente pour ceux qui attendent le retour du Seigneur. Le printemps 2019 apporte un sentiment accru d’espoir et d’attente, cependant, pour une raison majeure.

CONVERGENCE

Une idée fausse courante est qu’il est impossible de connaître avec quelque précision que ce soit le moment du retour de Jésus. La réalité, cependant, est que l’année est déduite en au moins trois endroits dans l’Écriture.
Le premier exemple est dans la Genèse, pendant les jours de Noé, où Dieu dit qu’Il combattra l’homme mortel/déchu pas plus que 120 ans (Gen. 6:3). Parce que le Seigneur est toujours en lutte avec l’homme mortel, nous comprenons qu’il se référait aux années jubilaires. Le 120e Jubilé correspond à la 6000e année de l’histoire biblique, qui peut être étroitement calculée en étudiant les généalogies de la Genèse. 5

Le deuxième exemple dans lequel le temps du retour de Jésus est déduit est la prophétie du figuier qui déclare que la génération qui voit renaître Israël verra la venue du Seigneur (Mt 24:32-34). Parce qu’une génération typique a 70 ans, la 70e année d’Israël d’aujourd’hui est déduite.6

Un troisième cas dans lequel le temps du retour de Jésus est déduit est dans la prophétie des semaines de Daniel : « De l’annonce de la parole de restaurer et de bâtir Jérusalem à un seul oint[le Messie], un prince, il y aura sept semaines[49 ans] » (Dan. 9:25 JPS). En supposant que le verset 25 se rapporte au second avènement, comme Isaac Newton l’a fait, nous devrions nous attendre à ce que le Messie le Prince fasse une apparition 49 ans après le retour des derniers jours et la reconstruction de Jérusalem.

Ainsi, nous avons trois points de départ distincts – la création, la renaissance d’Israël et la restauration de Jérusalem – et un nombre déterminé d’années à compter de chacun. Ce qui est remarquable, et ce qui a enthousiasmé les observateurs de la prophétie, c’est que les trois comptes à rebours semblent converger vers l’année biblique qui s’étend de 2018 à 2019 :
– 2018-19 marque la 6000e année calculée depuis la Création biblique.7

– 2018-19 marque le 70e anniversaire de la renaissance d’Israël en tant que nation.

– 2018-19, 49 ans se sont écoulés depuis que les Juifs ont commencé à reconstruire Jérusalem au printemps 1969.8

Pour apprécier l’improbabilité hors du commun de la convergence ci-dessus, il faut considérer qu’elle dépend des deux événements prophétiques les plus significatifs de l’histoire moderne – la renaissance d’Israël et la restauration de sa capitale, Jérusalem – qui se produisent exactement 70 et 49 ans avant la 6000e année calculée depuis la Création.

LE SIGNE DE SA VENUE

Outre la convergence des échéances, un plan de paix pour le Moyen-Orient, surnommé « l’accord du siècle », devrait être dévoilé après les élections israéliennes du 9 avril prochain. Ceci est crucial parce que le signe fondamental donné par Paul à l’Église pour identifier le temps de l’enlèvement est que les gens disent « paix et sécurité » :
« Maintenant, frères et sœurs, nous n’avons pas besoin de vous écrire au sujet des heures et des dates, car vous savez très bien que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Pendant que les gens disent :  » Paix et sécurité « , la destruction viendra sur eux soudainement, comme des douleurs d’accouchement sur une femme enceinte, et ils n’échapperont pas  » (1 Thessaloniciens 5:1-3).
Bien qu’un certain nombre de plans de paix aient été proposés au fil des décennies, l’Accord du siècle est le seul qui coïncide avec une convergence de calendriers eschatologiques clés. De plus, ce plan de paix a une durée de vie limitée : Parce que l’Administration Trump ne peut pas risquer de s’aliéner les électeurs chrétiens en 2020 avec un plan qui divise la Terre Sainte, il n’y a qu’une fenêtre temporelle étroite en 2019 dans laquelle l’accord du siècle peut être dévoilé. Parce qu’il n’y a aucune garantie d’un second mandat pour Trump, c’est maintenant ou jamais de poursuivre ce que le Président a appelé « l’accord ultime ».
Avec la convergence ci-dessus en vue, il est tentant de fixer une date limite possible pour le retour du Seigneur. Ce serait toutefois imprudent, en raison de lacunes potentielles dans notre compréhension. L’Écriture dit que nous ne voyons qu’en partie, comme à travers un « morceau de verre sombre », et que « les pensées de Dieu ne sont pas nos pensées » (1 Cor. 13:13 ; Ésa. 55:8, 9). De plus, les questions sur le calcul du calendrier et les points de départ exacts des calendriers prophétiques prêtent une certaine ambiguïté.
Tout cela pour dire que personne ne connaît le jour. Mais tu le savais déjà.

RÉSUMÉ ET CONCLUSION

Dans la nature et dans la Bible, le printemps est associé à la naissance, aux mariages, à la rédemption et à la transformation.
Le printemps est aussi la saison de la Pentecôte, la fête qui, mieux que toute autre, caractérise la moisson de l’Église. Un parallèle significatif est que la Pentecôte, appelée « fête des semaines » dans les Écritures, est la seule fête observée après un compte à rebours de sept semaines, faisant écho au compte à rebours de sept semaines de Daniel vers le Messie (Lev 23:15, 16 ; Deut. 16:10 ; Dan. 9:25).
Enfin et surtout, le printemps 2019 marque une convergence historique unique de trois échéances prophétiques majeures et le dévoilement d’un plan de paix au Moyen-Orient.
Le printemps 2019 verra-t-il l’Enlèvement de l’Église et le début d’une nouvelle dispensation biblique ?
Dieu seul le sait. Cependant, à l’approche de la saison associée à l’espérance et aux nouveaux départs, soyons encouragés par le fait que notre « espérance bénie », à savoir l’apparition du Seigneur, est proche.

. . .

NOTES :
1. Certains proposent que Jésus soit né au printemps : http://www.wnd.com/2014/11/clue-to-christs-birth-date-revealed/
2. Les figuiers produisent généralement leurs feuilles vers la fin de mars/début avril : https://www.bible-history.com/isbe/F/FIG%2C+FIG-TREE/

3. La théorie de la fête des trompettes et de l’extase repose en partie sur la tradition selon laquelle Tishrei 1 (le premier jour du septième mois) marque la nouvelle année. D’après la Bible, cependant, le Nouvel An commence au printemps sur Nisan 1 (Ex. 12:1, 2). Il est important de comprendre que la plupart des traditions liées à la Fête des Trompettes ne dérivent pas directement des Écritures mais des croyances et coutumes rabbiniques développées au cours des siècles. En fait, la Bible dit très peu de choses sur le premier jour du septième mois, le décrivant simplement comme un jour de repos du sabbat et un temps pour « un souvenir[de rappel] au son des trompettes » (Lv 23,24.25). Le seul événement auquel la Fête des Trompettes est directement liée dans les Ecritures est la reconstruction de l’autel du Temple et la réintégration du sacrifice qui a eu lieu au retour des Juifs de l’exil babylonien (Esdras 3:1-6).
4. Étudiez : L’Écriture supporte-t-elle l’enlèvement de la Pentecôte ? http://www.theseasonofreturn.com/DOES_SCRIPTURE_SUPPORT_A_PENTECOST_RAPTURE_VER_1.docx.pdf
5. La ligne du temps de 6000 ans est déduite dans 2 Pierre 3:8, Job 5:19, Matt. 17:2-3, Ezek. 46:1, et Gen. 6:3. Les premiers pères de l’Église enseignaient aussi que la fin de l’âge correspondrait à la 6000e année. Tu vois : Barnabas (100 ap. J.-C.), Épître de Barnabas 15,7-9 : « C’est pourquoi, enfants, en six jours ou en six mille ans, toutes les prophéties s’accompliront » ; Irénée (180 ap. J.-C.), 5,28 ; Hippolyte (205 ap.-C.), fragment 2 ; Commentaire sur Daniel 2,4 ; Commodianus (240 ap.-C), 80 ; Lactangile (304 ap.), 7,14 et autres, instituts Divin.
6. Étudiez : Les 70 ans d’Israël – Pourquoi c’est important

Cliquer pour accéder à ISRAELS_70TH_YEAR_-_WHY_ITS_SIGNIFICANT_rev_a.pdf


7. En se basant sur les généalogies de la Genèse, D. Petavius a déterminé qu’Adam a été créé en 3983 av. En soustrayant 3982-83 av. J.-C. de 6 000, nous arrivons à 2018-1919.
8. « De l’annonce de la parole de restaurer et de bâtir Jérusalem à un seul oint[le Messie], un prince, il y aura sept semaines[49 ans] » (Dan. 9:25 JPS). En 1969, la Jewish Quarter Development Company a été créée sous les auspices du ministère de la Construction et du Logement pour reconstruire la vieille ville désolée de Jérusalem : https://www.rova-yehudi.org.il/company-profile/

Le 9 mai 1969, un gros titre sur la reconstruction de Jérusalem d’après le St. Petersburg Times :

« La restauration de Jérusalem sur la liste des priorités »

« JERUSALEM — L’un des projets de restauration les plus spectaculaires de l’histoire des villes se poursuit dans l’ancienne ville fortifiée de Jérusalem. La reconstruction du quartier juif de la vieille ville, perdu par les Juifs pendant la guerre de 1948 après des siècles d’occupation, est l’un des projets prioritaires du gouvernement israélien. »

===================================================================

Spring Is Near

By T.W. Tramm MARCH

20 marks the vernal equinox and the beginning of spring in the Northern Hemisphere. From this day forward, the longer and warmer days will have a transforming effect on Nature: Grass will sprout and thicken. Trees and shrubs will bud and send forth new growth. Birds will lay their eggs, and mammals will give birth. Animals will shed winter coats, and Caterpillars will transform into butterflies. The world around us, which had seemed “dead” during the long cold winter, will come to life! Knowing that God, the Author of Nature, is consistent and works to patterns, it’s not surprising that spring is a time of new beginnings in Scripture as well. Biblically, spring is when— • The New Year begins (Ex. 12: 1, 2). • The harvest season begins (Lev. 23:9-14). • Principal figures such as Abraham, Isaac, Jacob, and King David are born.1 • God’s people are liberated from captivity (Ex. 12; Ez. 7; Neh. 2). • God’s people are married or betrothed (Ex. 19; Ruth; Acts 2). • Decrees are issued (Ez. 7; Neh. 2). • Kings go forth to battle (2 Sam. 11:1). • The fig tree puts forth leaves (Matt. 24:32).2 • The Nation of Israel is born and reborn (Exodus/1948). • The trumpet of God is sounded (Ex. 19: 16, 19, 20). • Resurrection and ascension occur (Matt. 27:51-53). • Dispensational change (Law/Grace) occurs (Ex. 20; Acts 2). Last but not least, spring is when the shepherd comes to gather and spirit away his beloved Shulammite (Gentile) maid in the Song of Solomon: “The winter is past, the rain is over and gone. The flowers appear on the earth; the time of singing has come … Rise up, my love, my fair one, and come away!” (Song 2:11-13). And so, in both Nature and Scripture, spring is a time of new beginnings, birth, rebirth, marriage, redemption, and transformation. What do these themes have in common? They each describe the awesome and much anticipated event we call the Rapture: • The Rapture is a “new beginning” as we will acquire new incorruptible bodies (1 Cor. 15:53). • The Rapture is like a “birth” as we will be born into the Kingdom of Heaven (1 John 3:2). • The Rapture is a “wedding” between the Church and God (Matt. 25). • The Rapture is a time of “redemption” for our physical bodies (Rom. 8:23; Eph. 1:13, 14). • The Rapture is a “transformation” that occurs in the twinkling of an eye (1 Cor. 15:52). Some believe that the catching away can only occur around the Feast of Trumpets in late summer/early fall.3 Pentecost in the spring, however, better typifies the harvest of the Church. One reason has to do with the order of resurrections described by Paul: “Each one will be raised in proper order: Christ, first of all; then, at the time of his coming, those who belong to him” (1 Cor. 15:20-23). Paul teaches that each group, Christ and later those who follow Him, will be resurrected in a particular order. In Scripture, resurrections are portrayed as gatherings before the Lord (Rev. 7:9-14; 14:15; 2 Thess. 2:1). There are three harvest gatherings before the Lord in the Bible (Deut. 16:16) and three main resurrections, suggesting the following chronology: 1) Passover/Firstfruits harvest: Jesus and many saints resurrected (Matt. 27:51-53). 2) Pentecost harvest: Church resurrected. 3) Tabernacles harvest: Tribulation saints resurrected (Rev. 20:4-6). Trumpets is not a harvest-gathering festival. This is not to say that the gathering of the Church cannot happen on the Feast of Trumpets; it’s only to say that, as far as feasts are concerned, Pentecost in the spring makes more sense. (For more on Pentecost see note4 below.) Needless to say, spring is a time of expectancy for those looking for the Lord’s return. Spring 2019 brings a heightened sense of hope and expectancy, however, for one major reason. CONVERGENCE A common misconception is that it’s impossible to know with any degree of specificity the time of Jesus’ return. The reality, though, is that the year is inferred in at least three places in Scripture. The first instance is in Genesis, during the days of Noah, where God says He will contend with mortal/fallen man no longer than 120 years (Gen. 6:3). Because the Lord is still contending with mortal man, we understand He was referring to jubilee years. The 120th Jubilee corresponds to the 6,000th year of biblical history, which can be closely calculated by studying the genealogies in Genesis. 5 The second instance in which the time of Jesus’ return is inferred is the fig-tree prophecy which states that the generation who sees Israel reborn will see the Lord’s coming (Matt. 24:32-34). Because a typical generation is 70 years, modern-day Israel’s 70th year is inferred.6 A third instance in which the time of Jesus’ return is inferred is in Daniel’s weeks prophecy: “From the going forth of the word to restore and to build Jerusalem unto one anointed [Messiah], a prince, shall be seven weeks [49 years]” (Dan. 9:25 JPS). Assuming that verse 25 pertains to the Second Advent, as Isaac Newton did, we should expect Messiah the Prince to make an appearance 49 years after the latter-days return to and rebuilding of Jerusalem. Thus, we have three distinct starting points—Creation, Israel’s rebirth, and Jerusalem’s restoration—and a set number of years to count from each. What is remarkable, and what has prophecy watchers presently excited, is that all three countdowns seemingly converge on the biblical year spanning 2018-19: • 2018-19 marks the calculated 6,000th year since biblical Creation.7 • 2018-19 marks 70 years since Israel was reborn as a nation. • 2018-19 marks 49 years since the Jews began to rebuild Jerusalem in spring 1969.8 To appreciate the off-the-charts improbability of the above convergence, consider that it depends on the two most significant prophetic events in modern history—the rebirth of Israel and the restoration of its capital, Jerusalem—occurring exactly 70 and 49 years before the calculated 6,000th year since Creation. Take a moment and let that sink in. THE SIGN OF HIS COMING In addition to the timeline convergence, a Middle East peace plan dubbed the “Deal of the Century” is set to be unveiled after Israeli elections on April 9. This is crucial because the fundamental sign given by Paul to the Church to identify the season of the Rapture is people saying “peace and safety”: “Now, brothers and sisters, about times and dates we do not need to write to you, for you know very well that the day of the Lord will come like a thief in the night. While people are saying, ‘Peace and safety,’ destruction will come on them suddenly, as labor pains on a pregnant woman, and they will not escape” (1 Thess. 5:1-3). While a number of peace plans have been proposed over the decades, the Deal of the Century is the only one to coincide with a convergence of key eschatological timelines. What’s more, this peace plan has a limited shelf life: Because the Trump Administration cannot risk alienating Christian voters in election year 2020 with a plan that divides the Holy Land, there is only a narrow window of time in 2019 in which the Deal of the Century can be unveiled. Because there is no guarantee of a second term for Trump, it’s now or never to pursue what the President has called the “ultimate deal.” With the above convergence in view, it’s tempting to set a latest-possible-date for the Lord’s return. This would be imprudent, however, due to potential gaps in our understanding. Scripture says we see only in part, as through a “dark piece of glass,” and that “God’s thoughts are not our thoughts” (1 Cor. 13:13; Isa. 55:8, 9). Additionally, questions about calendar-reckoning and the exact start points of prophetic timelines lend some ambiguity. All this is to say that no one knows the day. But you already knew that. SUMMARY AND CONCLUSION In both Nature and in the Bible, spring is associated with birth, weddings, redemption, and transformation. Spring is also the season of Pentecost, the festival that better than any other typifies the harvest of the Church. A significant parallel is that, Pentecost, termed the “feast of weeks” in Scripture, is the only festival observed after a countdown of seven weeks, echoing Daniel’s seven-weeks countdown to Messiah (Lev. 23:15, 16; Deut. 16:10; Dan. 9:25). Finally and most importantly, spring 2019 marks a once-in-history convergence of three major prophetic timelines and the unveiling of a Middle East peace plan. Will spring 2019 see the Rapture of the Church and the beginning of a new biblical dispensation? Only God knows. As the season associated with hope and new beginnings approaches, however, let us be encouraged that our “blessed hope,” namely the Lord’s appearing, is near indeed. . . . NOTES: 1. Some propose that Jesus was born in the spring: http://www.wnd.com/2014/11/clue-to-christs-birth-date-revealed/ 2. Fig trees typically put forth leaves around the end of March/beginning of April: https://www.bible-history.com/isbe/F/FIG%2C+FIG-TREE/ 3. The feast-of-trumpets-rapture theory is based in part on the tradition that Tishrei 1 (the first day of the seventh month) marks the New Year. According to the Bible, however, the New Year begins on Nisan 1 in the spring (Ex. 12:1, 2). It’s important to understand that most traditions related to the Feast of Trumpets do not derive directly from Scripture but from rabbinic beliefs and customs developed over the centuries. The Bible actually says very little about the first day of the seventh month, describing it merely as a Sabbath day of rest and a time for a “memorial [reminder] blowing of trumpets” (Lev. 23:24, 25). The only event that the Feast of Trumpets is directly linked to in Scripture is the rebuilding of the Temple altar and reinstatement of sacrifice that occurred upon the Jews’ return from Babylonian exile (Ezra 3:1-6). 4. Study: Does Scripture Support a Pentecost Rapture? http://www.theseasonofreturn.com/DOES_SCRIPTURE_SUPPORT_A_PENTECOST_RAPTURE_VER_1.docx.pdf 5. The 6,000-year timeline is inferred in 2 Peter 3:8, Job 5:19, Matt. 17:2-3, Ezek. 46:1, and Gen. 6:3. The early Church fathers also taught that the end of the age would correspond to the 6,000th year. See: Barnabas (AD 100), Epistle of Barnabas 15:7-9: “Therefore, children, in six days, or in six thousand years, all the prophecies will be fulfilled”; Irenaeus (AD 180), Against Heresies 5.28; Hippolytus (AD 205), Fragment 2; Commentary on Daniel 2.4; Commodianus (AD 240), Against the Gods of the Heathens 80; Lactantius (AD 304), Divine Institutes 7.14, and others. 6. Study: Israel’s 70th Year—Why It’s Significant http://www.theseasonofreturn.com/ISRAELS_70TH_YEAR_-_WHY_ITS_SIGNIFICANT_rev_a.pdf 7. Based on the genealogies in Genesis, D. Petavius determined that Adam was created in 3,983 BC. Subtracting 3982-83 BC from 6,000 we arrive at 2018-19. 8. “From the going forth of the word to restore and to build Jerusalem unto one anointed [Messiah], a prince, shall be seven weeks [49 years]” (Dan. 9:25 JPS). In 1969, the Jewish Quarter Development Company was established under the auspices of the Construction and Housing Ministry to rebuild the desolate Old City of Jerusalem: https://www.rova-yehudi.org.il/company-profile/ May 9, 1969 headline about the rebuilding of Jerusalem from the St. Petersburg Times: “Jerusalem Restoration On High Priority List” “JERUSALEM — One of the most dramatic restoration projects in the history of cities is forging ahead in the ancient walled city of Jerusalem. The reconstruction of the Jewish quarter of the Old city, lost to the Jews in the 1948 war after centuries of occupancy, is one of the high priority projects of the Israeli government.”

Une réponse à “Le printemps approche… l’enlèvement aussi ?

  1. Pingback: Bientôt la fête des prémices ! La 1ere ascension de Jésus également ? | Actu Bible : Le blog des Actualités et de la Bible·

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s