Axe Gog Magog : encore des confirmations pour un danger imminent

Pour bien comprendre lire aussi nos précédents articles :

 

L’actualité de ces derniers jours (4 Aout 2018), confirme que les pays cités dans la prophétie sont acculés par les USA . Notez bien que la prophétie dit que le prince de Rosh sera entraîné avec une boucle à sa machoire, contre sa volonté presque !

Trump est en train de réaliser ceci. La Russie est mise à l’écart.  Iran est sous embargo et sa monnaie dégringole, de grandes manifestations et des émeutes se produisent en Iran. La Corée du Nord est toujours sous sanction, et est prise en flagrant délit de détournement des accords signés récemment. La Turquie va subir les sanctions des USA car elle a emprisonné un pasteur américain. La guerre commerciale est lancé entre la chine et les USA.

L’axe GOG-MAGOG est déjà en place sur le terrain puisqu’un couloir chiite ou pro-russe énorme existe de la Russie et l’Iran vers Israël : Russie, Iran, Irak, Liban, Syrie…

Les armes sont vendues aux autres pays listés dans la prophétie, voir  CET ARTICLE DU JOURNAL  OUEST FRANCE DE CE JOUR.

Bonne Lecture.

Corée du nord. Pyongyang poursuit son programme nucléaire en contournant l’ONU

Donald Trump a fait du désarmement nucléaire de la Corée du nord la condition sine qua non de l'intégration de la Corée du nord dans la communauté internationale.
Donald Trump a fait du désarmement nucléaire de la Corée du nord la condition sine qua non de l’intégration de la Corée du nord dans la communauté internationale. | AFP, IMAGE D’ILLUSTRATION

Le régime de Pyongyang n’a toujours pas mis fin à son programme nucléaire, comme exigé par la communauté internationale et plus particulièrement par les Etats-Unis de Donald Trump, révèle un rapport de l’ONU consulté vendredi. La Corée du nord aurait, également, « tenté de fournir du petit armement et des armes légères ainsi que d’autres équipements militaires » à la Libye, au Yémen et au Soudan

La Corée du nord n’a pas mis fin à son programme nucléaire et a eu recours à des tranbordements illégaux de produits pétroliers en mer, de bateau à bateau, pour contourner les sanctions des Nations unies, selon un rapport d’experts envoyé au Conseil de sécurité de l’ONU.

Selon ces experts, la Corée du Nord « n’a pas stoppé ses programmes nucléaire et balistique et a continué de défier les résolutions du Conseil de sécurité à travers une hausse massive des transferts illicites de produits pétroliers en mer en 2018 ». Le panel d’experts de l’ONU a également pointé des violations d’une interdiction d’exportation du charbon, du fer et d’autres marchandises nord-coréennes qui ont rapporté plusieurs millions de dollars au régime de Kim Jong Un.

Fourniture d’ « une grande variété d’équipements militaires »

Ces violations ont rendu le dernier train de sanctions adopté l’an dernier « sans effet » en bafouant les restrictions imposées par l’ONU, ajoute le texte. Pyongyang a en outre « tenté de fournir du petit armement et des armes légères ainsi que d’autres équipements militaires » à la Libye, au Yémen et au Soudan.

Le rapport identifie un trafiquant d’armes syrien, Hussein Al-Ali, qui a fourni « un éventail d’armes conventionnelles, et dans certains cas des missiles balistiques, à des groupes armés au Yémen et en Libye ». Les armements étaient fabriqués en Corée du nord, précise le rapport.

Grâce à la médiation de Hussein Al-Ali, un « protocole de coopération » entre le rebelles Houthis et la Corée du nord a été négocié en 2016 à Damas, qui a permis la fourniture d’« une grande variété d’équipements militaires ». La Corée du nord a continué de percevoir des revenus de ses exportations illicites, notamment de fer et d’acier à la Chine, à l’Inde et d’autres pays, qui lui a rapporté près de 14 millions de dollars d’octobre à mars dernier.

500 000 barrils de pétrole

« Les sanctions financières restent parmi les plus faiblement appliquées et les plus activement contournées par le régime », indique encore le rapport. Les diplomates nord-coréens ont joué un rôle essentiel dans ce processus, en ouvrant de multiples comptes bancaires à l’étranger.

En dépit d’une interdiction des coentreprises avec la Corée du nord, le rapport dévoile l’existence de plus 200 de celles-ci, beaucoup d’entre elles avec la Russie. Le panel d’experts est chargé du suivi de l’application des sanctions adoptées après le sixième test nucléaire et balistique de Pyongyang. Washington a demandé le mois dernier l’arrêt complet des fournitures de produits pétroliers à la Corée du nord. Mais, selon le rapport, Pyongyang s’est procuré plus de 500 000 barrils au cours des cinq premiers mois de l’année.

 

Une réponse à “Axe Gog Magog : encore des confirmations pour un danger imminent

  1. Pingback: Axe Gog-Magog : La récap.(oct.2019) | Actu Bible : Le blog des Actualités et de la Bible·

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s