il n’y avait rien d’un peuple palestinien avec une identité

Lorsque la domination ottomane prit fin, il n’y existait pas d’identité nationale palestinienne ni de frontières politiques. C’est arrivé bien plus tard, les Arabes le disent, mais l’Occident n’écoute pas.

L’un des mensonges les plus importants, les plus entêtés et les plus coûteux de notre temps se résume en une idée : le djihad mené par les Arabes de l’Autorité Palestinienne et Gaza contre les Juifs en Israël, est une lutte nationale d’un peuple autochtone pour son indépendance.

Peu importe les faits, le mensonge persiste à hauteur de milliards de dollars d’aide internationale et d’un prestige politique sans fin, ce qui rend plus difficile pour toute personne impliquée d’admettre cette affaire est rien de plus qu’un coup de propagande.

La semaine dernière, un historien palestinien a déclaré:

« Avant la Promesse Balfour, quand la domination ottomane [1517-1917] a pris fin, les frontières politiques de la Palestine telles que nous les connaissons aujourd’hui n’existaient pas, et il n’y avait rien d’un peuple palestinien avec une identité politique comme nous le savons aujourd’hui ».
A admis Abd Al-Ghani à la télévision publique officielle le 1er novembre.

Les Palestiniens ont été libérés de la domination turque et dominé immédiatement dans la foulée par les anglais, sans faire valoir ou manifester une quelconque identité politique d’un peuple palestinien.

En 1917, dit cet historien arabe à la télévision officielle de l’AP, il n’y avait pas de peuple palestinien. Cette déclaration revient à dire que tout le récit d’un «peuple palestinien autochtone» a été inventé à une date ultérieure.

Comme l’a déclaré le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité nationale du Hamas, Fathi Hammad, sur Al-Hekma TV, en mars 2012: «Frères, la moitié des Palestiniens sont des Egyptiens et l’autre moitié des Saoudiens. Qui sont les Palestiniens? Nous avons beaucoup de familles appelées Al-Masri, dont les racines sont égyptiennes. Égyptien! Ils peuvent être d’Alexandrie, du Caire, de Dumietta, du Nord, d’Assouan, de Haute-Egypte. Nous sommes Egyptiens … « 

Il y a une raison, pourquoi le «Musée national palestinien» est vide d’objets historiques.

Ghani corrobore les observations faites par les voyageurs européens du 19ème siècle dans la région, qui décrivait jour après jour leur voyage.

« Hors des portes de Jérusalem, nous n’avons vu en effet aucun objet vivant, nous n’avons entendu aucun son vivant », écrivait le poète français Alphonse de Lamartine à propos de sa visite en 1835.

«Le pays est considérablement vide d’habitants et il n’existe pas un corps de population. », Écrit le consul britannique James Finn dans sa description 1857 de la Terre Sainte.

«La Palestine se trouve dans un sac de cendre. Il y a ici le charme d’une malédiction qui sécha ses champs et entravait toute énergie. … la Palestine est désolation et laideur… .Il est une terre morne désespoir, le cœur brisé. », Écrit l’auteur américain Mark Twain dans sa description de sa visite en 1867.

Néanmoins, la machine de propagande arabe s’en va publier des mensonges fantastiques, comme celui – ci sur le site touristique de l’Autorité palestinienne: «Avec une histoire qui enveloppe plus d’un million d’années, la Palestine a joué un rôle important dans la civilisation humaine. Le creuset des cultures préhistoriques, il est là où la société a crée, l’alphabet, la religion et la littérature et deviendrait un lieu de rencontre des différentes cultures et des idées qui ont façonné le monde que nous connaissons aujourd’hui ». (sic)

La communauté internationale sans limite approuve ces mensonges et paye pour cela.

La déclaration de l’historien Abd Al-Ghani sur PA TV était un aveu historique, très médiatisé, qui aurait dû faire la une des journaux, compte tenu de l’importance accordée par les dirigeants politiques, les diplomates, les médias et autres personnalités du monde entier.

Après tout, si les Arabes eux-mêmes admettent que le « peuple palestinien » est une entité inventée, cela ne devrait pas avoir pour conséquence que les innombrables projets de l’ONU, des milliards de dollars d’aide internationale et les campagnes sans fin contre Israël cessent fins?

La réponse est oui, mais personne ne prête attention.

Nous vivons dans un monde post-factuelle. La vérité a été réduite à un évènement gênant et si cela vous saute au visage, rien ne sera plus facile que de fermer les yeux ou tout simplement regarder ailleurs. La palestine n’est pas arabe.

Source: mida

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s