Nibiru , « Planète X », ou « Dragon Rouge dans le Ciel »

Nous vous demandons de garder votre esprit critique concernant la vidéo publiée ci-après, de la visionner à la lumière de la Parole de D.ieu (La Bible). Nous en profitons pour rappeler que le fait le publier un article ou une vidéo, ne veut en aucun cas signifier que nous sommes en accord avec l’ensemble des publications ou vidéos mises en ligne par tel ou tel site, ou par l’auteur lui-même.

Nous n’avons pas les capacités de vérifier la véracité de cette vidéo, cependant elle semble persuasive. Cette planète X est régulièrement annoncée par les scientifiques qui se rétractent par la suite. Voir le document science et avenir qui suit la vidéo, et qui confirme son existence !

Nous ajouterons que certains prétendent que cette planète X pourrait entrer en collision avec Jupiter et créer un nuage de particules qui ferait écran entre le soleil et la terre réalisant ainsi une des prophéties annoncées par Jésus dans Matthieu.

Matthieu 24 : 29Or, aussitôt après l’affliction de ces jours-là, le soleil deviendra obscur, et la lune ne donnera point sa lumière, et les étoiles tomberont du ciel, et les vertus des cieux seront ébranlées. 30Et alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel. Alors aussi toutes les Tribus de la terre se lamenteront en se frappant la poitrine, et verront le Fils de l’homme venant dans les nuées du ciel, avec [une grande] puissance, et une grande gloire. 31Et il enverra ses Anges, qui avec un grand son de trompette assembleront ses élus, des quatre vents, depuis l’un des bouts des cieux jusques à l’autre bout.

L’apparition du Dragon Rouge, assimilé à la planète X, intervient après le signe du 23 Septembre 2017, à savoir l’alignement des planètes telle que décrit dans Apocalypse 12. voir aussi : https://actubible.wordpress.com/2017/09/19/que-pensez-des-s…3-septembre-2017/

Apocalypse12 : 1Et un grand signe parut au Ciel, une femme revêtue du soleil, sous les pieds de laquelle était la lune, et sur sa tête une couronne de douze étoiles. 2Elle était enceinte, et elle criait étant en travail d’enfant, souffrant les grandes douleurs de l’enfantement.

Apocalypse 12:1 à 2 décrit l’alignement des planètes dans la constellation de la Vierge du 23/09/2017.

ciel2

3Il parut aussi un autre signe au ciel, et voici un grand dragon roux ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes; 4et sa queue traînait la troisième partie des étoiles du ciel, lesquelles il jeta en la terre; puis le dragon s’arrêta devant la femme qui devait accoucher, afin de dévorer son enfant, dès qu’elle l’aurait mis au monde.5Et elle accoucha d’un fils, qui doit gouverner toutes les nations avec une verge de fer; et son enfant fut enlevé vers Dieu, et vers son trône. 6Et la femme s’enfuit dans un désert, où elle a un lieu préparé de Dieu, afin qu’on la nourrisse là mille deux cent soixante jours.7Et il y eut une bataille au ciel : Michel et ses Anges combattaient contre le dragon; et le dragon et ses Anges combattaient [contre Michel]. 8Mais ils ne furent pas les plus forts, et ils ne purent plus se maintenir dans le ciel. 9Et le grand dragon, le serpent ancien, appelé le Diable et Satan, qui séduit le monde, fut précipité en la terre,

voir aussi : https://actubible.wordpress.com/2017/09/22/video-deroulement-des-propheties-bibliques-et-lastronomie-en-anglais/

Bon visionnage et bonne lecture, et surtout bonne méditation. SOYONS PRETS !

 

Science et Avenir : L’hypothèse d’une 9e planète signe le (nouveau) retour de la planète X

Un astre massif pourrait exister au-delà de Neptune. Cette hypothèse d’une « planète X » est renforcée par l’annonce de la découverte d’une 9e planète. De quoi bouleverser les modèles de formation du système solaire.

Une représentation artistique de "Sedna".

Une représentation artistique de « Sedna ». © NASA/JPL-Caltech

« TRANSNEPTUNIEN ». Au moins une « planète X » croiserait aux confins sombres et inconnus de notre système solaire. C’est ce que semble démontrer l’analyse des caractéristiques orbitales de 13 objets dits « transneptuniens », c’est-à-dire évoluant bien au-delà de Neptune et Pluton, à plus de 5 milliards de kilomètres de la Terre. La planète X, « Arlésienne » astronomique, est de retour ! Et l’annonce de la découverte par modèle mathématique d’une « neuvième planète » ne fera que renforcer la tendance… Née au milieu du 19e siècle après la découverte de Neptune (1846), l’hypothèse d’un corps lointain sillonnant au-delà de cette planète – la plus lointaine connue de notre système solaire – avait conduit en 1930 à l’identification de Pluton. La découverte, en 1992, d’une multitude de corps encore plus lointains a réanimé l’idée qu’il puisse exister, dans ces régions inconnues, une planète géante qui influerait sur les trajectoires de ses voisines. Las ! En mars 2014, la Nasa balaie l’idée qu’une planète X puisse exister, annonçant qu’il n’y avait définitivement pas de géante gazeuse plus massive que Jupiter au-delà de Pluton.

Une planète X, peut-être même une Y voire une Z…

Pas de géantes, certes, mais peut-être des planètes plus massives que la Terre ! C’est ce qu’ont d’annoncé en janvier 2015 les chercheurs de l’Université Complutense de Madrid (Espagne) et de l’Université de Cambridge (Grande-Bretagne), dans deux articles publiés dans les « Monthly notices » de la Royal Astronomical Society britannique. Les chercheurs ont étudié 13 objets transneptuniens lointains, des corps froids qui évoluent sur des orbites elliptiques très éloignées du Soleil. Tous ces objets obéissent à deux règles : leur demi grand-axe est d’environ 150 unités astronomiques (UA, une unité astronomique équivaut à la distance Terre-Soleil, soit quelques 150 millions de km) et lorsqu’ils s’approchent au plus près du Soleil (le perihelion), leur orbite a une inclinaison proche de 0 ou 180 degrés par rapport au plan du système solaire. Or, 13 d’entre eux dérogent à la règle.

Leur demi-grand axe va en effet de 150 à 525 UA, avec des inclinaisons moyennes d’environ 20 degrés. Une force invisible dévierait-elle leur trajectoire ? Selon les auteurs des articles, l’explication la plus probable mettrait en scène… au moins deux planètes inconnues au-delà de Neptune et Pluton ! Une planète X, et peut-être même une Y voire une Z… Problème : aucun modèle de formation planétaire actuel ne permet d’expliquer la présence de tels astres massifs sur des orbites circulaires au-delà de Neptune. Par chance, l’observation des autres systèmes planétaires ouvre de nouvelles perspectives.

GLACIAL. La découverte en novembre 2014, grâce au radiotélescope européen Alma, d’un disque de planètes en formation s’étendant sur plus de 100 UA autour de l’étoile HL Tauri rend possible l’existence de planètes très éloignées de leur étoile. Des nouveaux mondes plongés dans une nuit glaciale et permanente, à plus de 200 UA du Soleil. Là où aucun instrument ne pourra les débusquer avant longtemps. Si cette analyse repose sur un échantillon très retreint d’objets, les prochains mois devraient entraîner la publication de nouveaux résultats reposant sur un échantillon plus large. Si elle est confirmée, cette nouvelle hypothèse de planètes X bouleverserait les modèles de formation du système solaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s