Les 120 jubilés


Auteur Charles Rayalls / Traduction Louis Davidson

Ce document est écrit pour donner une nouvelle vision des mystères de Dieu, concernant le temps de grâce accordé à l’humanité. Dieu en effet a un plan bien définie qu’il a intégré dans un calendrier de 7000 ans, les premiers 6000 ans étant le temps des gouvernements humains, rebelles à leur créateur, et les derniers 1000 ans s’écouleront dans la pleine justice du règne de Yéchoua, (Jésus-Christ en Français) qui dominera alors sur toute la terre.
Après cette septième période de 1000 ans, débutera l’éternité avec l’éradication totale et définitive du péché et de la corruption sur toute la création
Ce plan de Dieu comporte un intervalle allant de la chute d’Adam jusqu’à la fin du Royaume Millénaire de Christ, lorsque le Diable sera délié pour la dernière fois afin d’entraîner avec lui tous ceux qui rejettent Dieu, et qui obéissent à leurs propres convoitises charnelles.
En effet durant le règne de Christ sur terre, il y aura encore de nombreuses personnes qui se rebelleront contre les plans de Dieu, et le règne du Messie. Mais à la fin de ce septième millénaire, toute rébellion et péché sera rejeté définitivement avec tous ceux qui y participent, après le jugement final du Grand Trône Blanc ou quiconque dont le nom ne sera pas trouvé inscrit dans le livre de vie sera jeté vivant dans l’étang ardent de feu et de souffre qui représentera pour eux le seconde mort.

Laissez maintenant vos regards se poser sur le plan de Dieu, découvrant de cette façon en quel temps nous sommes en ce moment, et de quelle sublime manière le Seigneur Dieu nous l’a révélé depuis les temps les plus reculés de l’humanité.

Les sept jours de la création

La structure de base du plan de Dieu en 7000 ans se retrouve de façon littérale tout au début de la Genèse dans l’histoire de la création. La création de toutes choses prit six jours et le septième jour Dieu se reposa de ses œuvres. C’est pourquoi Dieu a commandé à l’homme de travailler six jours et de mettre à part le septième jour pour le sanctifier et pour se reposer de ses œuvres.

Avec le Sabbat Dieu nous a donné, un moyen de nous rappeler chaque semaine que ce monde corrompu dans lequel nous vivons à un fin programmée par Dieu. Se souvenir du Sabbat de Dieu, nous donne donc l’espérance de l’avènement d’un monde sans péché, que tous les enfants de Dieu se devraient de souhaiter ardemment.

L’écriture nous dit que « pour Dieu un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour pour l’homme ».
Cela nous donne une première indication selon laquelle les six jours de la création peuvent figurer les 6000 ans, pendant lesquels l’homme aura son libre et corrompu gouvernement sur le terre.
Quant au septième jour de 1000 ans, il sera sanctifié, comme le sabbat de Dieu qui se reposera enfin de ses œuvres, jusqu’à la fin de ce septième et dernier millénaire.

Un autre fait remarquable dans l’histoire de la création est que c’est le quatrième jour que Dieu fit briller la lumière sur la création, ce choix ne fut pas sans signification car ce quatrième jour illuminé, marque ainsi le temps où le Messie devait venir apporter sa lumière au monde.
Nous pouvons y voir l’image parfaite reflétant la personne de Jésus qui est la lumière du monde, et qui est venu précisément dans la quatrième période de mille ans après la création.
En effet si l’on comptabilise les généalogies, les règnes des rois d’Israël, et les faits historique relatés dans la bible on remarque que Jésus-Christ fut crucifier vers l’an 4000 après Adam et Eve.
(Il y a plusieurs façons de calculer les époques du calendrir biblique, mais toutes convergent vers le quatrième millénaire.)
C’est selon ce même plan que Dieu ayant accompli toutes ses œuvres, se reposa le septième jour, constituant ainsi une image du Royaume de mille ans sanctifié par la présence du gouvernement divin de Christ. 

Chaque septième année était une année sainte pour le peuple d’Israël, période durant laquelle la terre ne devait pas être ensemencée. C’était un repos de la terre et le peuple devait se nourrir de ce que la terre produisait d’elle-même. C’était une année sabbatique.

Un autre modèle donné par Dieu pour marquer le temps est l’année du jubilé.
On comptait 7 années sabbatiques (de 7 ans chacune) jusqu’à la quarante-neuvième année au total, et l’année suivante qui était la cinquantième était déclarée année de jubilé. Cette année là, la terre était laissée en repos. Ceux qui étaient endettés étaient remis de leurs dettes, les esclaves étaient libérés, et les terres perdues ou vendues devaient être remises a leurs premiers propriétaires.

Le Déluge
Voici une autre image, ombre des choses à venir, concernant les temps marqués par Dieu tel qu’il nous l’a révélé.
Au temps du déluge quand Dieu mit dans sa pensée de faire tomber un jugement définitif en exterminant l’homme de la surface de la terre, il arrêta son jugement pour donner à l’humanité une période de grâce, laquelle devait durer 120ans. Ce ne fut donc que 120ans plus tard que le déluge vint, mais cet intervalle nous donne une deuxième indication prophétique du plan de Dieu.

120 jubilés de 50 années chacun font les 6000 ans de la prophétie.
Dieu nous expose ainsi qu’il a un plan déterminé de 6000ans pour la consommation des temps et pour l’achèvement de la domination du péché sur la création.
Tout ceci n’étant bien sûr qu’une indication de la part de Dieu qui peut selon son bon vouloir retarder ses décisions par rapport a la repentance de quelques-uns.
2 Pierre 3 : 9 Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

Le Temple de Salomon

Le temple était un système sacerdotal dont le culte avait pour objet de mettre à part les participants, pour les amener dans la présence de Dieu.
Le temple de Salomon comporte également de nombreuses allusions symboliques concernant les 120 jubilés, ainsi que de nombreux autres symboles numériques dignes d’intérêt.

Imaginons le temple sous la forme d’un cube, la partie avant de cette construction qui était appelée le portique, avait une hauteur plus accentuée que sa largeur qui était de 20 coudées. Ce portique avait 120 coudées de hauteur, c’était la porte d’entrée du temple, auquel on accédait par un escalier central qui permettait d’effectuer une ascension vers la maison de Dieu, qui ne devenait accessible qu’après avoir franchi cette muraille de 120 coudées.
Nous pouvons y voir une figure des 120 jubilés, des 6000 années de temps qui sont comme une muraille entre le temps des gouvernements humains et l’avènement du royaume de Dieu parmi les hommes.

Le temple avait 100 coudées de profondeur et 20 coudées de largeur pour un total de 120 coudées. Il avait 120 coudées de hauteur.
Si les 120 coudées ont une relation avec les 120 jubilés, tel que démontré, que veulent dire les 100 coudées de la profondeur du temple ?
Nous pensons que cette dimension a un lien avec le temps accordé au sacerdoce du peuple hébreu.

Isaac était l’accomplissement de la promesse de Dieu faite à Abraham, laquelle était qu’il serait père d’une nation. Quand Isaac avait approximativement l’âge de 25 ans, Dieu dit à Abraham de l’emmener dans un lieu sur une montagne, pour l’offrir en sacrifice.
Plusieurs pensent qu’Isaac n’était qu’un jeune enfant au temps où se déroule cet évènement, mais une lecture plus approfondie et l’observation de la conversation entre Abraham et son fils, et à la façon dont Isaac installa le bûcher, nous permet de situer son âge aux alentours de 25 ans se ratifiant par les écrits de Flavius Joseph.
Cet acte fut la raison pour laquelle Dieu agrées son alliance envers Abraham. Dieu ayant démontré ainsi sa fidélité envers Abraham qui démontra lui- même sa fidélité envers Dieu, en ne lui refusant pas son propre fils, car il connaissait la promesse de Dieu selon laquelle une nation devrait naître de son fils Isaac.
C’est pourquoi Isaac accompagnera docilement son père jusqu’au lieu du sacrifice, mais au dernier moment Dieu présentera à Abraham un substitue au sacrifice de son fils, lequel devait figurer le sacrifice de Jésus sur la croix en tant que victime propitiatoire pour l’humanité toute entière.
Cet évènement constitue le commencement de l’existence de la nation d’Israël, qui sera pour un temps hors de son pays promis. En réalité, Jacob le fils d’Isaac deviendra Israël par la parole de l’Eternel accomplissant ainsi la promesse de Dieu à son égard.

Voici maintenant le lien entre cet évènement et les dimensions du temple.
Les 100 coudées de longueur représentent 100 jubilés que comporte un intervalle de 5000 ans.
Depuis la naissance de Jacob jusqu’à Jésus s’écoulèrent approximativement 2000 ans. Depuis la crucifixion de Jésus en l’an 29 jusqu’en 2029 de notre calendrier se seront écoulé 2000 ans. Ces deux périodes additionnées représentent donc un total de 4000ans. Il reste donc 1000 années réservées pour le Royaume à venir, et l’addition foit bien 5000 ans.

La vie de Moïse

Les 120 ans de la vie de Moïse se trouve être une transposition vivante du plan de Dieu pour l’humanité.
Il avait 120 ans le jour où il fut prit par Dieu. Une image des 120 jubilés et des 6000 ans évoqués plus haut.

Sa vie se divise en trois période de 40 ans : 40 ans en Egypte, 40 ans au désert, et 40 années de sacerdoce à la tête du peuple d’Israël.
Chaque période de 40 ans de la vie de Moïse est une image des 40 jubilés (2000ans) qui traces les limites des temps que Dieu a déterminé pour l’homme mortel, que Dieu fait connaître à tous ceux qui le cherchent vraiment.

Les 40 premières années de la vie de Moïse sont une image de la chute et de l’esclavage Egyptien représentant le péché depuis Adam jusqu’à l’appel d’Israël en tant que nation, par l’alliance avec Abraham.

La malédiction de la mort qui reposait sur Moïse depuis sa naissance était une image de la chute et de la malédiction du péché sur l’Homme.
Première évidence sa vie fut préservée par le moyen d’une corbeille qui était d’une sorte d’arche faite en hysope, qui représentait l’Arche dans laquelle Noé et sa famille furent sauvés du déluge.
Pendant les 2000 premières années depuis Adam le peuple de Dieu était mélangé avec les peuples païens et furent dominés par la puissance des rois étrangers, tel que Moïse l’avait été pendant les 40 premières années de sa vie en Egypte.

Les prochains 40 ans de la vie de Moïse étaient une image des 40 jubilés (2000ans) pendant lesquels Dieu mettra à part son peuple, l’enseignant par ses prophètes et ses bergers.
C’était une image de l’histoire du peuple de Dieu depuis le commencement de la nation d’Israël jusqu’à la venue du Messie.
Durant ces 40 ans, Dieu imprégnera de son esprit la vie de son peuple, par sa parole, ses prophètes, et par le don de la loi.
Comme Moïse avait vécu sous l’ombre de la présence de la montagne de Dieu, ainsi le peuple de Dieu vivra sous l’ombre du temple de Dieu.
Cette période prendra fin par le rejet du Messie Jésus-Christ. Jésus-Christ, qui est la parole de Dieu faite chair et fut rejeté par les siens.
De la même façon le peuple du temps de Moïse rejeta la parole de Dieu, et ne fut donc pas qualifié pour entrer dans la terre promise.

Puis pour finir, les derniers 40 ans de la vie de Moïse le libérateur du peuple, qui l’amenait vers la terre promise. Mais à cause de leur rébellion continuelle contre les paroles de Dieu, ils errèrent dans le désert pendant 40ans.

Durant toutes ces années, Dieu leur donna la manne à manger qui est le pain venu du ciel. Jésus lui aussi était le pain venu du ciel qui devait conduire le peuple vers le Royaume de dieu. Cependant les Juifs ne purent pas y enter à cause de leur rejet de Christ, tout comme ils rejetèrent et tuèrent les autres prophètes de Dieu.

Les Juifs furent donc envoyés au désert pendant les 40 derniers jubilés derniers, qui furent accordés pour le salut de l’humanité toute entière.
Moïse et son peuple au désert symbolisaient la dispersion des Juifs parmi les nations non juives, un endroit sec rempli de solitude.

Entre temps ceux qui avaient accepté la parole de Christ et qui sont pour la plupart des non juifs furent greffés par grâce sur le vrai Cep, et nourri du pain de vie venu du ciel en la personne de Jésus-Christ.

Les dernier 40 ans de la vie de Moïse sont donc une image des 40 derniers jubilés et de la période de 2000 ans du temps de la grâce qui s’écoulent de la croix de Christ jusqu’à le seconde venue de Christ en gloire lors de la parousie.
A la fin des 40 ans de désert, ce sera Yoshoua* (Josué en français) qui fera enter le peuple d’Israël dans la terre promise, comme se sera Yéchoua* (Jésus en français) qui fera enter le peuple de Dieu dans la terre promise du Royaume de Dieu.   *Yoshoua et Yéchoua sont en réalité un même nom prononcé de deux façons différentes.

Genèse 2 : 2 et 3  Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant.

L’entrée dans la terre promise à la fin des 40 ans d’errance au désert et a la fin de la troisième période de 40 ans de la vie de Moïse est une image de l’entrée dans le Royaume millénaire du gouvernement divin de Christ sur la terre entière.

Nous qui aimons l’Eternel, qui aimons sa parole révélée en la personne de Jésus-Christ, et sous sa forme écrite, et tous ceux qui sont morts dans cette même espérance, incluant  tous les hommes de foi d’Abraham à nos jours, nous entrerons avec Christ dans le Royaume de Dieu.
Dieu voulait donc par amour, que ses enfants sachent à l’avance ce qui devait subvenir.
Ce Plan de Dieu arrive maintenant à son aboutissement, ce qui nous laisse encore très peu de temps pour nous préparer à la rencontre tant espérée de notre Seigneur.

Jésus a dit : Jean 16:16  Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais au Père.

 

Publicités

2 réponses à “Les 120 jubilés

  1. Je me permet d’ajouter:

    « Les Juifs dirent : Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! Mais il parlait du temple de son corps. »

    « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? »

    « Je ne vis point de temple dans la ville ; car le Seigneur Dieu tout puissant est son temple, ainsi que l’agneau. »(apo21:22)

    On peut donc imaginer avec c’est 3 versets, qu’à partir du moment où les juifs ont détruit le temple de son corps (date de la crucifixion), il s’écoulera 3 jours, soit 3000 ans avant que les saints, l’agneau ne soit rassemblés avec le Père dans la nouvelle Jerusalem pour former le temple de Dieu.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s