1Samuel20- Message prophétique caché.

Etude réalisée par André  le Dim 5 Fév – 20:35

Il me semble que l’on peut trouver un message prophétique, caché dans 1Samuel20.

Je propose une lecture en imaginant que:
David, rejeton d’Isaïe, préfigure le Messie.
Jonathan représenterait l’Eglise, assemblée qui aime Yeshoua le Messie.
Saul les pécheurs qui ne se repentent pas.
1 jour symboliserait 1000 ans.
Je rappelle que si l’on part de la destruction de Jerusalem en 586 avant JC, on peut connaitre la date des règnes de Saul, David et Salomon. En gros David régnait autour de 1000 avant JC.
Le texte est celui de la septante; ici un peu différent des massorètes.
Commentaire perso entre parenthèse bleu.

1 Samuel 20

Et David s’enfuit de Navath en Rhama ; il alla trouver Jonathan, et il lui dit : Qu’ai-je fait ? Quelle est ma faute ? En quoi ai-je péché contre ton père, pour qu’il en veuille à ma vie ? (quoique sans faute, on veut le tuer, comme Yeshoua)
Et Jonathan lui dit : Éloigne cette pensée : tu ne mourras point. Vois donc, mon père ne fait aucune chose, petite ou grande, sans me la confier ; pourquoi me cacherait-il ce dessein ? Cela ne peut être.
David répondit à Jonathan : Ton père n’ignore pas que j’ai trouvé grâce devant tes yeux, et il s’est dit : Ne faisons point connaître ce dessein à Jonathan, de peur qu’il ne refuse d’y consentir ; mais vive le Seigneur et vive ton âme ! ce que je t’ai dit est vrai ; il n’y a plus d’intervalle entre moi et la mort. (Le Messie a pouvoir sur la mort)
Jonathan repartit : Que désire ton âme, et que ferai-je pour toi ?
Et David reprit : C’est demain la neomenie (comptons 1000 ans); je ne m’assoirai point pour manger, tu me feras sortir, et je me cacherai dans les champs jusqu’au soir (soir = fin des 1000 ans).
Et, si ton père me cherche, tu lui diras : David m’a demandé avec instance de courir jusqu’à Bethléem, sa ville, parce que toute sa tribu y fait le sacrifice du jour. (le sacrifice de Yeshoua)
Et s’il répond : C’est bien, ton serviteur aura retrouvé la paix ; mais s’il te répond durement, crois que le mal en lui touche à sa consommation. (Ceux qui acceptent ce sacrifice du jour auront la paix, les autres seront jugés=consommation)
Tu seras donc miséricordieux envers ton serviteur, parce qu’entre lui et toi tu as voulu que soit faite l’alliance de Dieu (l’alliance nouvelle par le sang de Yeshoua). Mais s’il est quelque iniquité en ton serviteur, mets-le toi-même à mort ; car, en ce cas, qu’est-il besoin que tu me conduises jusqu’à ton père ?
Jonathan répondit : Éloigne cette pensée car si je reconnais que mon père va consommer quelque méchanceté contre toi, quand même ce serait ailleurs qu’en ta ville, je te le dirai.
Et David reprit : Qui m’apprendra si ton père a répondu durement ?
Jonathan lui dit : Pars et attends-moi aux champs. Or bientôt, tous les deux se retrouvèrent dans les champs.
Et Jonathan dit à David : Le Seigneur Dieu d’Israël sait que, selon l’opportunité, je sonderai les sentiments de mon père avant trois jours (Dieu sondera les sentiments des pecheurs avant 3 x 1000 ans à partir de David => maintenant); s’il est bien disposé pour toi, je ne t’enverrai personne aux champs.
Si tu as à craindre quelque mal, que Dieu me punisse et me punisse encore, si je ne te le dévoile pas ; alors, je te ferai échapper, tu t’en iras en paix ; et le Seigneur sera avec toi, comme il était avec mon père.
Si je suis encore vivant, tu seras miséricordieux pour moi, et si je meurs,
Ni toi ni les tiens ne priverez ma famille de votre miséricorde à jamais. Oui, si je ne t’avertis ; lorsque le Seigneur fera disparaître un à un de la face de la terre les ennemis de David,
Que le nom de Jonathan se trouve du nombre, et que le Seigneur punisse les ennemis de David. (C’est la fin, les ennemis disparaissent de la terre, ceux qui ont aimé le Messie sont du nombre des vivants)
Et Jonathan réitéra le serment qu’il avait prêté à David, parce qu’il aimait du fond de l’âme celui qui l’aimait tant lui-même. (l’epouse et l’epoux: l’Eglise et le Messie)
Et Jonathan dit : Demain noemenie (donc 1000 ans), on te cherchera, et l’on examinera ton siège. (Oui, cela a boulversé le monde de l’epoque de façon extraordinaire)
Tu attendras trois jours attentif à toutes choses, et tu te tiendras où tu te retires habituellement dans les jours de travail, près de la roche d’Ergab.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s