Vendredi 27 janvier, Journée internationale de la mémoire de l’Holocauste

SHOAH-DUM

En 2005, à l’initiative d’Israël, du Canada, de l’Australie, de la Russie, de l’Ukraine et des USA et avec la participation de plus de 90 États, l’Assemblée générale des Nations unies a fait du 27 janvier la Journée internationale de la mémoire des victimes de l’Holocauste. Cette date a été choisie en hommage à la libération du camp d’Auschwitz par l’armée soviétique.

Pendant l’Holocauste, les Juifs ont résisté aux nazis aussi bien « passivement » — en apportant de la nourriture et des médicaments à ceux enfermés dans les ghettos, en organisant des évasions des territoires occupés et même en se suicidant pour ne pas tomber entre les mains de l’ennemi — qu’activement en organisant des diversion et des sabotages dans les entreprises allemandes, des rébellions armées dans les camps de concentration et en participant au combat de la Résistance.

Les partisans Bielski, qui opéraient en Biélorussie, constituaient le plus grand groupe de résistants juifs: vers la fin de la guerre, près de 1 230 personnes y étaient rattachées.

Au printemps 1943, le groupe a rejoint la brigade partisane Kirov. A l’été il comptait près de 800 hommes mais les combattants armés ne représentaient qu’un quart des effectifs. En août Hitler a envoyé dans la forêt dense des troupes punitives pour éliminer le groupe mais les Bielski ont fait sortir les hommes par les marais vers un îlot isolé dans la forêt, où le groupe s’est caché. Les nazis ont finalement cessé leur poursuite et le groupe n’a perdu aucun homme.

Après la libération de la Biélorussie, Asael Bielski et d’autres membres du groupe ont rejoint les rangs de l’Armée rouge. Asael fut tué en combattant les nazis en Prusse orientale. Zus et Tuvia sont partis en Israël pour exercer un travail sans qualification. Dans les années 1950, ils sont partis vivre avec leur famille à New York.

Trois films ont été réalisés et plusieurs livres ont été écrits sur le destin des Bielski. Il existe également des expositions en hommage aux partisans Bielski dans les musées de Washington, de Jérusalem, de Minsk et d’autres villes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s