Les cavaliers de l’Apocalypse

Apocalypse 6:5-6
Et quand l’Agneau eut ouvert le troisième sceau, j’entendis le troisième animal, qui disait: Viens, et vois. Et je regardai, et voici un cheval noir, et celui qui était monté dessus avait une balance à la main. Et j’entendis une voix au milieu des quatre animaux, qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier; mais ne gâte point l’huile ni le vin.

Je pense que chaque binôme cavalier-cheval correspond à un mauvais esprit qui va corrompre la terre.
Ici le cheval noir correspond au capitalisme qui veut tout quantifier en monnaie y compris la nourriture, mais il ne peut corrompre le Saint-Esprit , l’huile et le salut , le vin, qui ne peuvent s’acheter et qui restent gratuits car offert par le Messie Yéshoua.

De même les autres chevaux correspondent à  des mauvais esprits qui ont corrompu  et corrompent toujours la terre de leur fausse doctrine :

Le Cheval blanc : le faux christianisme qui à travers l’ Occident à conquis le monde entier
Le Cheval rouge : le communisme qui a mis a feu et à sang une grande partie du monde
Le Cheval vert : L’Islam qui domine sur un quart de la population mondiale, la tient en esclavage et l’opprime.

Il faut bien se rappeler que les traductions cheval pâle, verdâtre, gris ..etc.. sont de mauvaises traductions. La traduction exacte de Hyppos Chloros est  bien Cheval Vert.

Remarquez que les idéologies citées, sont celles qui sont les plus puissantes sur terre et qui se combattent (ou s’allient) les unes contres les autres au grès des situations et de leurs intérêts.

Concernant le cheval noir , il est à noter que le système bancaire moderne tire son origine des Lombards, et faits intéressants :

Les Lombards à l’origine étaient des céréaliers, l’emblème de la LLyods est le cheval noir.

1/ « À partir du XIIe siècle et des croisades, les marchands lombards qui sont à l’origine des marchands de céréales, se rassemblent dans des guildes, ne devenant réellement des banquiers qu’à la fin du XIIIe siècle lorsqu’ils inventent des fictions juridiques pour pouvoir pratiquer le prêt à intérêt »

 » 2/ Lloyd’s of London est depuis 1680 le mètre étalon de toutes les compagnies d’assurances au monde. La célèbre Bourse londonienne aux risques et aux primes fonctionne exactement comme le tripot d’origine fondé par le cabaretier gallois Edward Lloyd sur les bords de la Tamise. Depuis plus de trois siècles, les courtiers négocient debout avec des souscripteurs assis dans un « box » individuel des contrats d’assurance-réassurance. Parmi les spécialités de la vénérable maison figure au premier plan l’assurance des dégâts provoqués par des catastrophes naturelles. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s